Gazole non routier et fioul : quelles sont les différences ?

tracteur-fendt

Le gazole non routier a remplacé le fioul domestique dans l’alimentation des engins agricoles depuis le 1er novembre 2011 suite à des normes environnementales communautaires ayant pour objectif de limiter la pollution atmosphérique. Depuis ce changement, les agriculteurs expriment leur mécontentement et ont remonté certaines plaintes, notamment des pertes de performances constatées depuis le passage au GNR.

Quelles sont les différences constatées entre le fioul et le Gazole Non Routier ?

Au-delà de la contrainte que représente l’utilisation du GNR (deuxième cuve, tarification différente,…) certains utilisateurs de ce nouveau carburant expriment leur mécontentement sur les sujets suivants :

  • Augmentation de la consommation avec le GNR, le carburant aurait un moins bon rendement que le fioul domestique et provoquerait une plus grande consommation des moteurs.
  • Le GNR serait moins résistant au temps et au froid que le fioul domestique.

Ces remarques sont-elles fondées ou les contraintes induites par le changement de carburant induisent-elles un biais chez les utilisateurs ? Plusieurs études ont été réalisées par des agriculteurs et coopératives, comparant les deux carburants dans leur performance et leur consommation.

A l’aide d’études comparatives GNR/fioul traditionnel, ils ont mesuré la consommation horaire et spécifique et le rendement des moteurs, voici les résultats :

Comparaison de la puissance délivrée avec du GNR contre fioul traditionnel

comparaison-puissance-gnr-fioul

Crédits : Entraid.com

Le graphique est assez évocateur : la différence de puissance entre le GNR et le fioul est minime, voire inexistante. La puissance restituée à pleine charge par le moteur est donc identique avec du GNR ou du fioul. Le passage au GNR ne dégrade donc pas les performances.

Comparaison de la consommation horaire avec du GNR par rapport au fioul

comparaison-consommation-horaire-gnr-fioul

Crédits : Entraid.com

Il apparaît clairement sur le graphique que la différence de consommation entre les deux carburants est très réduite. Sur les moyens régimes (entre 1600 et 1950 tr/min) le GNR semble entraîner une légère surconsommation qui est compensée en hauts régimes.

Comparaison de la consommation spécifique avec du GNR par rapport au fioul

comparaison-consommation-specifique-gnr-fioul

Crédits : Entraid.com

D’après ces résultats, la différence de consommation spécifique serait d’environ 1% entre un véhicule agricole roulant au fioul et le même véhicule roulant au GNR, prouvant que la différence de consommation entre le GNR et le fioul est insignifiante.

A propos des conditions de test de la coopérative Entraid’

La coopérative a fait des mesures avec un New Holland T 7050 équipé d’un moteur NEF 6 cylindres à injection common rail, puissance annoncée au moteur de 197 ch. Vous pouvez retrouver l’article original ici.

new-holland-t-7050

La durée de conservation du GNR par rapport au fioul

De par sa composition, le GNR retient l’eau et cela favorise la prolifération des bactéries d’autres impuretés qui vont altérer son fonctionnement lors du l’utilisation. La conservation du GNR est alors un peu moins bonne que celle du fioul.

La durée de stockage conseillée du GNR est d’environ six mois alors que le fioul s’il est bien conservé peut être utilisé même après plusieurs années (lien vers la durée du fioul ?)

La tenue au froid du GNR contre celle du fioul

Le GNR est conçu pour avoir une tenue au froid allant de 0°C (pour la version été du GNR) à -15°C (pour la version hiver), selon la limite de filtrabilité (TLF) saisonnière du combustible.

La tenue au froid du fioul domestique est proche du gazole non routier mais le fioul est un peu plus performant face au froid que le GNR avec pour le fioul une tenue jusqu’à -4°C pour le FOD et -15°C pour le fioul supérieur.

Le GNR supporte donc un peu moins le froid que le fioul domestique. Sachant qu’il existe deux types de GNR : été et hiver, il est fortement recommandé d’utiliser le carburant adapté à la période.

Teneur en soufre et cétane : réduction des émissions polluantes

Le fioul et le gazole non routier n’ont pas la même teneur en soufre ni le même indice de cétane. Cette différence est due à la législation européenne, qui n’est pas la même pour les deux énergies, dans un objectif de réduction des émissions polluantes et d’amélioration de la qualité de l’air.

Le fioul domestique a une teneur en soufre de 1000 ppm maximum alors que pour le gazole non routier elle est de 10 ppm maximum, comme le diesel, et de 20 ppm lors de la distribution finale. L’indice de cétane est quant à lui de 51 pour le gazole non routier et de 40 pour le fioul domestique. L’indice de cétane du GNR permet une meilleure combustion dans les moteurs.

Passage au GNR : comment compenser les différences ?

Comme le fioul domestique, il faut prendre soin du carburant qui sera incorporé dans le réservoir, le protéger de l’eau ainsi que de toute substance qui pourrait impacter sa dégradation.

Votre avis nous intéresse

Si en tant qu’agriculteur ou utilisateur d’engins agricoles vous avez observé des différences avec le passage du fioul domestique au GNR, votre avis nous intéresse. Nous vous invitons à partager votre expérience ainsi que les mesures que vous avez mises en place afin d’économiser du carburant. Vous pouvez nous contacter ici.


Ces informations vous ont-elles été utiles ?
  • Pas utile du tout
  • Pas très utile
  • Plutôt utile
  • Très utile
  • Extrêmement utile