Le stockage du GNR

Stockage du GNR  Le GNR plus fragile que le fioul domestique

 

La présence de biocarburants dans le GNR présente 2 inconvénients :

  • Ils ont un fort pouvoir détergent du GNR : leur présence entraîne la mise en suspension des dépôts contenus dans le fond de la cuve
  • Ils ont aussi de fortes propriétés hydrophiles : ils ont tendance à retenir l’eau qui entraîne l’apparition de bactéries.

C’est la raison pour laquelle le Gazole Non Routier est un produit qui se dégrade relativement vite. Bien que certains pétroliers s’engagent sur une stabilité du produit allant jusqu’à 9 mois, le temps de stockage du GNR standard est de 6 mois en moyenne.

Cuve GNR  Conditions de stockage du GNR

Vous devez être particulièrement attentifs sur les conditions de stockage de votre GNR pour éviter qu’il ne s’altère et vienne abîmer vos moteurs. Le principal ennemi du GNR est la condensation qui augmente la quantité d’eau et altère la stabilité du produit (oxydation, prolifération de bactéries).

Trois conseils pour assurer un bon stockage de votre Gazole Non Routier

  1. Privilégiez les petites cuves de 5 000 – 6 000 litres pour éviter les volumes d’air conséquents lorsque la cuve se vide, favorisant la condensation. Les cuves de gros volumes supérieurs à 10 000 litres devront de préférence être compartimentées.
  2. Placez votre stockage dans l’idéal dans un endroit fermé, ou à défaut sous abris. En effet, une cuve stockée à l’air libre soumise aux intempéries et aux variations de températures est une source énorme de condensation.
  3. Faites vérifier l’état de votre cuve au minima tous les 5 ans et prévoyez son nettoyage environ tous les 8 à 10 ans, en faisant une demande auprès de professionnels près de chez vous.

GNR pour tracteur  Conditions de remplissage du Gazole non routier

Si vous ne disposez pas encore d’une station de remplissage, il est indispensable de vous en équiper en vérifiant les points suivants :

  • Remplissage du GNRêtre équipé d’une filtration particule
  • être équipé d’un filtre séparateur d’eau
  • idéalement filtres avec une capacité suffisante pour absorber le maximum d’impuretés
  • idéalement avec détecteur de fonctionnement de filtre en amont pour détecter les pertes de pression liées à un début de bouchage de filtre
  • idéalement avec un volucompteur journalier et totalisateur pour mieux connaître ses consommations
  • idéalement avec un contacteur marche/arrêt commandé automatiquement par le pistolet automatique
  • débit idéal : 60-80 litres par minute

Les précautions à prendre lors du remplissage de Gazole Non Routier

Prenez garde à ce que le pistolet de remplissage soit propre avant de commencer le remplissage de votre réservoir. Si il présente des résidus de poussières ou autre nettoyez le avant de l’insérer.

Si vous ne disposez pas de pistolet de remplissage et que vous utilisez un entonnoir avec un tuyau, prenez garde à ce que l’ensemble tuyau + entonnoir soient propre avant de commencer le remplissage de votre réservoir. Prenez soin de stocker votre matériel dans un endroit propre.

Avant d’ouvrir le bouchon de votre réservoir, vérifiez que celui-ci est propre ainsi que le réservoir autour du bouchon. Si vous constatez des impuretés (boues, poussières, copeaux, sciures,…) Prenez soin de les enlever au compresseur ou avec un chiffon avant d’ouvrir le réservoir pour éviter que des impuretés se déposent dans la réserve de votre engin pendant l’ouverture du bouchon ou pendant le remplissage.

Une fois le remplissage effectué, fermez correctement le bouchon du réservoir et vérifiez sa bonne étanchéité. Dans le cas contraire vous pourriez perdre du carburant par débordement pendant le déplacement de votre véhicule ou des impuretés pourraient rejoindre le réservoir et provoquer un encrassement prématuré des éléments du moteur.


Ces informations vous ont-elles été utiles ?
  • Pas utile du tout
  • Pas très utile
  • Plutôt utile
  • Très utile
  • Extrêmement utile