Le fonctionnement du chauffage au fioul

Equiper la maison d’un chauffage au fioul présente de nombreux avantages tant au niveau de l’installation que du rendement. S’il permet de réaliser de vraies économies, il est toutefois primordial de connaître son fonctionnement avant de choisir une chaudière pour son logement.

Le principe du chauffage au fioul

Un chauffage au fioul est basé sur la combustion du fioul. Il nécessite l’installation d’une chaudière ainsi que d’une cuve pour contenir le combustible. En brûlant, le fioul produit de l’énergie qui est alors utilisée pour chauffer l’eau qui irrigue dans les planchers chauffants, les radiateurs ou tout autre équipement de chauffage pour réchauffer l’habitation de manière homogène.

Le fioul est d’abord stocké dans une cuve. Il sera ensuite envoyé dans la chambre de combustion de la chaudière. Puis, sera porté à une certaine température grâce à un bruleur. Selon le modèle de chauffage au fioul, le brûleur peut être à air soufflé ou atmosphérique. Celui-ci est doté d’un gicleur qui va pulvériser le fioul et chauffer ainsi l’eau du système à une température variant entre 50 et 90°C en fonction du type de chauffage.

Les principales différences entre les chauffages au fioul

Le chauffage au fioul se décline dans différents modèles qui permettent d’optimiser le rendement de la chaudière. Pour réduire la consommation de fioul, certains modèles comme les chaudières basses températures limitent le réchauffage de l’eau passant dans le circuit de chauffage à une certaine température. Le chauffage au fioul peut également être utilisé pour fournir la maison en eau chaude sanitaire. C’est le cas pour la chaudière à condensation. Il existe également des chaudières au fioul dotées d’un moteur destiné à produire de l’électricité. Le moteur fonctionnera à l’aide de l’énergie partiellement récupérée durant la combustion.


Ces informations vous ont-elles été utiles ?
  • Pas utile du tout
  • Pas très utile
  • Plutôt utile
  • Très utile
  • Extrêmement utile