Le prix du fioul, toujours en baisse, passe sous les 800 euros cette semaine – Semaine du 20 au 24 octobre 2014

Publié le par Guillaume Bort dans Evolution du prix du fioul

Graphique d'évolution des prix du fioul pour la semaine du 24 octobre 2014

La courbe des prix du pétrole et du fioul ne s’inverse pas cette semaine et continue donc de chuter, de 11 euros cette semaine. Cette diminution s’explique par un contexte de surabondance actuelle de l’offre mondiale de brut alors que la demande est moins importante.

Le prix du fioul passe sous la barre symbolique des 800 euros

Malgré une baisse importante, le prix du fioul s’établissait aux alentours de 800 euros ces dernières semaines. Cette semaine, le prix du fioul domestique est à 792 euros en moyenne pour une livraison de 1000 litres de fioul ordinaire sur FioulReduc, soit une baisse de 11 euros par rapport à la semaine dernière. Le prix du fioul passe donc sous la barre des 800 euros. Rappelons que le prix DIREM, le prix du fuel ordinaire est de 0.817 euros. Il faut remonter à décembre 2010 pour trouver des niveaux de prix similaires.

Facteurs de baisse des prix cette semaine

Facteurs de baisse

1. Le contexte d’inégalité entre l’offre mondiale de brut abondante et la demande moins importante que prévue n’évolue pas. De plus, l’Opep n’est toujours pas prête à faire augmenter les prix du brut et ralentir sa production

 

 Facteurs de hausse des tarifs cette semaine

Facteurs de hausse

2. Les chiffres encourageants sur la croissance économique chinoise tempèrent la chute des prix du brut

 

Retrouvez en fin d’article une analyse plus détaillée des facteurs de l’évolution du prix du fioul cette semaine.

Comment le prix du fioul va-t-il évoluer dans les prochaines semaines ?

L’orientation du prix du fioul est toujours à la baisse pour l’instant. En effet l’offre mondiale de brut reste très forte car la production est importante dans les pays fournisseurs de pétrole. La production de brut a aussi augmenté aux Etats-Unis, avec la révolution de schiste. De plus le ralentissement économique mondial, faisant diminuer la demande, contribue à la chute des prix du fioul. Les prix risquent de continuer à baisser légèrement ou au mieux se stabiliser mais il est difficile de prévoir l’évolution des prochaines semaines. Hors événement géopolitique majeur ou accord de l’Opep, une augmentation des prix semble pour l’instant difficile à envisager.

Faut-il acheter du fioul maintenant ?

Conseil d'achat de fioul

Oui, c’est le bon moment pour passer votre commande de fioul domestiqueEn effet, le prix du fioul est au plus bas depuis décembre 2010, avec cette semaine un fioul domestique qui passe sous la barre des 800 euros pour 1000 litres sur FioulReduc, une situation exceptionnelle. Cette chute est due au contraste entre une offre mondiale de brut abondante et une demande moins importante que prévue en cette période marquée par des chiffres économiques faibles.

Malgré une incertitude sur l’évolution des prix du fioul, la demande devrait en toute logique augmenter d’ici peu à l’approche de l’hiver et donc les prix augmenter. Profiter des prix du fioul très bas ces dernières semaines est donc la meilleure solution avant une activité plus importante liée au besoin de chauffage et au redémarrage des chaudières pour l’hiver.

Évolution détaillée des cours du fioul cette semaine

1. Les semaines s’enchaînent et la production d’or noir est toujours en surplus face à une demande moins importante que prévue en cette période, avec des chiffres économiques faibles dans de nombreux pays, notamment en Europe et aux Etats-Unis.

Malgré cet impact négatif sur le marché pétrolier, les membres de l’Opep n’ont toujours pas manifesté d’accord concernant un éventuel ralentissement de leur production pétrolière pour équilibrer le marché. La prochaine réunion de l’Opep aura lieu le 27 novembre.

2. Cette semaine, les chiffres économiques de la Chine ont été encourageants, tempérant la chute des prix du brut. En effet, la croissance chinoise a atteint 7,3% au troisième trimestre alors qu’une grande partie des 17 analystes interrogés par l’AFP tablaient sur une croissance économique de 7,2%. Ce chiffre reste toutefois la plus faible hausse du PIB en Chine depuis le premier trimestre 2009 et n’est donc pas suffisant pour faire inverser la courbe du marché pétrolier.

Néanmoins, la production industrielle a elle aussi été supérieure aux prévisions mais les ventes de détails un peu en dessous même si elles restent élevées. Elles ont en effet augmenté de 11,6% en septembre, sur un an. De plus, la demande implicite de pétrole dans le pays a augmenté de 9,1% sur un an, en septembre.

Articles susceptibles de vous intéresser :

>> Faut-il faire le plein maintenant ou une petite commande de fioul ?

>> Pourquoi la baisse du pétrole se poursuit-elle alors que le Moyen-Orient est en crise ?

>> Le prix du pétrole à moins de 100 dollars, une première depuis 16 mois

>> Comprendre l’évolution du prix


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *