Le prix du fioul reste très bas et dépasse à peine les 800 euros – Semaine du 10 au 16 novembre 2014

Publié le par Guillaume Bort dans Evolution du prix du fioul

 

Graphique d'évolution des prix du fioul pour la semaine du 14 novembre 2014

Le prix du fioul reste à un niveau très bas depuis octobre, aux alentours de 800 euros les 1000 litres. En effet, le cours du brut demeure bas, toujours dans une situation d’offre mondiale en surabondance par rapport à une demande en berne.

Le prix du fioul, aux alentours de 800 euros, reste très bas

Le prix du fioul est de 802 euros pour une livraison de 1000 litres de fioul ordinaire cette semaine sur FioulReduc, soit une très légère augmentation de 2 euros par rapport à la semaine dernière. Malgré une légère augmentation des prix depuis deux semaines, le pétrole conserve un niveau de prix très bas par rapport à cet été. Cette chute des prix est de plus accentuée par la réaction de l’Opep qui ne semble pas souhaiter baisser son rythme de production. Les prix du fioul demeurent très bas comme le montre le graphique ci-dessous.

Graphique d’évolution des prix du fioul domestique de 2012 à 2014

Evolution des prix du fioul domestique de 2012 à 2014

Evolution des prix du fioul de 2012 à 2014

 Facteurs de hausse des tarifs cette semaine

Facteurs de hausse1. Indicateurs encourageant sur la croissance économique

 

Facteurs de baisse des prix cette semaine

Facteurs de baisse

2. Nouveau record de production de brut aux Etats-Unis et bond des réserves du terminal de Cushing

3. Volonté de l’Opep de maintenir son rythme de production

Retrouvez en fin d’article une analyse plus détaillée des facteurs de l’évolution du prix du fioul cette semaine.

Comment le prix du fioul va-t-il évoluer en novembre ?

Le prix du fioul ne semble pas évoluer vers une hausse mais a tendance à se stabiliser après une chute record ces dernières semaines. Pour le moment les prix avoisinent les 800 euros pour 1000L de fioul ordinaire. Néanmoins, le prix du pétrole peine à monter ce qui inquiète les investisseurs. Les pays producteurs de pétrole ainsi que les Etats-Unis, avec son pétrole de schiste, ne ralentissent pas leur cadence de production et la demande de brut ne comble toujours pas cette surabondance de l’offre mondiale. De plus, l’Opep, qui se réunira le 27 novembre à Vienne, a l’intention de maintenir son rythme de production.

Faut-il acheter du fioul maintenant ?

Conseil d'achat de fioul

Oui, le moment est opportun pour passer votre commande de fioul sur FioulReduc car les prix restent très bas dans cette période où le froid commence à s’installer. La chute des prix du brut profite en effet au consommateur car dans un contexte où l’offre mondiale est beaucoup plus importante que la demande, les prix sont alors revus à la baisse, avec un prix du fioul qui n’avait pas été aussi bas depuis 4 ans.

A environ un mois de l’hiver, commander son fioul dès maintenant semble être la meilleure décision, avant une augmentation des prix due aux fortes commandes à cette saison. De plus, pour faciliter le paiement de votre commande et commander de plus grandes quantités, FioulReduc vous propose les commandes groupées de fioul, mais aussi la commande de fioul en 3 fois sans frais, en novembre.

Évolution détaillée des prix du fioul cette semaine

1. Certains investisseurs ont procédé à des achats à bon compte la semaine dernière, stimulés par des chiffres encourageants notamment le PIB de la zone euro qui a progressé de 0,2% au troisième trimestre. De plus les ventes en détail aux Etats-Unis ont augmenté de 0,3% en octobre. Enfin, le moral des Américains a progressé plus que prévu ce mois-ci, selon un indice publié par l’Université du Michigan, atteignant un sommet en huit ans.

2. Les Etats-Unis ont atteint un nouveau record de production la semaine précédente, de neuf millions de barils par jour. Même si les Etats-Unis n’exportent pas encore leur brut, ils deviennent de plus en plus indépendants car ils diminuent leurs importations d’hydrocarbures, ce qui force leurs anciens fournisseurs à trouver d’autres clients. Cette activité de plus en plus accrue a de fortes conséquences sur la surabondance de l’offre mondiale de brut. En parallèle, les réserves du terminal de Cushing ont elles aussi bondi, de 1,7 million de barils, à 22,5 millions de barils.

3. Alors que la réunion de l’Opep le 27 novembre à Vienne est très attendue par les acteurs du marché du brut et des investisseurs, le ministre koweïtien du Pétrole a estimé que l’Opep ne devrait pas annoncer de baisse de sa production et de son offre.

Articles susceptibles de vous intéresser :

>> Le prix du pétrole à moins de 100 dollars, une première depuis 16 mois

>> Surveiller l’évolution du prix du fioul pour faire des économies

>> Pétrole : les Etats-Unis vont exporter du brut, une première depuis les années 1970


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *