Évolution du prix du fioul en 2015 : une chute record

Publié le par Emmeline Guiragossian dans Toute l'actualité du Fioul

evolution du prix du fioul en 2015

Le cours du fioul en 2015 est marqué par une chute exceptionnelle des prix. Retour sur l’évolution du prix du fioul domestique en France sur l’année 2015.

Le fuel domestique est passé de 685 euros les 1000 litres en janvier 2015 à 566 euros à la même période cette année, soit une baisse exceptionnelle de plus de 100 euros en un an, le fioul n’avait pas été aussi bas depuis plus de 6 ans.

Le prix du fioul commence l’année 2015 à la hausse

Alors que le fioul est en chute depuis juin 2014, le prix augmente en début d’année 2015 principalement à cause de l’évolution des cours du pétrole.

Tout d’abord, la production de pétrole a ralenti aux États-Unis. En effet, de nombreux puits de forage de pétrole de schiste en activité ont fermé en début 2015, ce qui a limité la surabondance d’offre mondiale qui pèse sur le marché depuis plus d’un an et demi.

De plus, les tensions géopolitiques en Libye et au Yémen, avec l’intervention de l’Arabie Saoudite dans les conflits, ont fait ralentir la production de ces pays producteurs au premier trimestre de l’année 2015.

Puis le cours du fuel s’effondre à partir du deuxième trimestre 2015

Alors que le prix du fioul évoluait à la hausse au premier trimestre, il chute en avril, car le marché de l’or noir est de nouveau influencé par la surabondance de l’offre mondiale par rapport à une demande en berne.

En effet, la fermeture des puits de pétrole a ralenti en milieu d’année et les États-Unis continuent à produire du pétrole de schiste en grande quantité. Parallèlement, l’OPEP freine les espoirs de ralentissement de production. En effet, il faut un accord unanime des pays membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole pour prendre la décision de ralentir l’offre du cartel. Or, l’Arabie Saoudite refuse de baisser sa production, dans le but de concurrencer le pétrole de schiste américain et garder ses parts de marché. L’OPEP produit aux alentours de 31,5 millions de barils par jour en 2015, alors que son quota habituel est de 30 millions. Par ailleurs, le cartel a décidé en fin d’année de ne plus se fixer d’objectifs chiffrés de plafond de production, ce qui a accentué l’excès d’offre. En fin d’année l’Iran s’est aussi préparé à reprendre ses exportations de pétrole, suite à la levée des sanctions occidentales sur le nucléaire iranien, validée en janvier 2016.

De plus,  l’essoufflement économique de la Chine, qui est le premier pays consommateur de pétrole, n’est pas bon signe pour la demande. Le renforcement du dollar au cours de l’année ralentit aussi les achats de pétrole, car il est libellé en dollar et devient donc plus cher pour les investisseurs munis d’une autre devise.

Hausse technique des prix du fioul en fin d’année malgré la chute du pétrole

Malgré la baisse des prix, le fuel remonte en septembre, en raison d’un afflux de commandes de fioul au mois d’août. Les Français ont en effet profité de la chute des prix pour remplir leur cuve à fioul dès l’été, alors que le remplissage se fait généralement en automne.

Vous avez été aussi nombreux à commander du fioul en fin d’année, avant l’augmentation de la taxe TICPE le 1er janvier 2016. La hausse de la TICPE n’a cependant pas eu l’effet attendu, car la surabondance de l’offre de pétrole qui pèse sur les marchés est trop importante.

> Retrouvez le prix du fioul, aujourd’hui partout en France


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *