L'Iran reprend ses exportations de pétrole : quelles conséquences sur le fioul ?

Publié le par Emmeline Guiragossian dans Actualité pétrole

forage-petrole

Suite à la levée des sanctions internationales sur le nucléaire de l’Iran, le pays est prêt à exporter du pétrole de nouveau. Quelles conséquences sur le prix du fioul domestique ?

L’Iran produit de nouveau du pétrole : les conséquences sur le fioul

La reprise des activités d’exportations de pétrole de l’Iran oriente les prix du fioul à la baisse, car le prix du fioul est intimement lié au pétrole et la reprise des exportations de brut de l’Iran renforce l’excès de pétrole dans le monde.

En effet, le cours du pétrole continue de baisser à un niveau record, proche de 25 dollars le baril, car l’offre mondiale est en surabondance par rapport à la demande. L’augmentation de production de l’Iran devrait donc accentuer l’offre. Malgré l’application de l’augmentation de la TICPE (taxe sur les produits énergétiques) le 1er janvier, le prix du fioul devrait donc rester bas en 2016, sauf en cas d’événement géopolitique qui perturberait le marché.

L’importance de l’Iran sur le marché du pétrole

L’Iran de nouveau autorisé à exporter du pétrole

La levée des sanctions internationales contre l’Iran a été adoptée samedi 16 janvier par l’Union européenne. En effet, le pays a rempli ses engagements définis suite à l’accord du 14 juillet 2015. Les sanctions économiques et financières liées au programme nucléaire iranien, mises en place en 2012, sont donc entièrement levées.

En échange de cette levée des sanctions, le pays s’engage à garantir le caractère civil du nucléaire et interdit son utilisation à des fins de construction d’une bombe atomique.

Objectifs de l’Iran pour le pétrole

Lors de la période de l’embargo, l’Iran a diminué sa production de 2,2 millions de barils par jour en 2012 jusqu’à 1,2 million en 2015. Dès la levée des sanctions, le pays augmenté sa production de pétrole de 500 000 barils par jour. L’Iran souhaite produire ensuite 500 000 barils supplémentaires d’ici six mois afin d’alimenter les exportations de brut.

L’objectif de la République islamique d’Iran est de retrouver sa place et ses parts de marchés dans les échanges, car le pays possède d’importantes capacités de production de pétrole. Membre de l’OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole), le pays est confronté à la concurrence de l’Arabie Saoudite, de la Libye, ou encore de pays non membres du cartel comme la Russie, ou encore les Etats-Unis, désormais autorisés à exporter du pétrole de schiste dans le monde.


Commentaires
Jissé

Le baril est passé de ~125$au plus haut à 25$ au plus bas, un ratio de 5.
Pendant de temps, le gazole est passé de 1,31€ à ~1€ soir un ratio de 1,31.
Cherchez l’erreur !

Emmeline Guiragossian

Bonjour, en effet le prix du fioul baisse moins vite que le pétrole. Pour en savoir plus je vous invite à lire notre article : http://ow.ly/YlDvF. Bonne soirée !


Trebor93

Bonjour,
Bel article ! !
Mais, alors, comment expliquer que le prix à la consommation augmente dans quasi les mêmes proportions que l’augmentation du prix du pétrole ?
Et, quand l’euro était à son plus haut niveau, le prix à la consommation ne baissait pas pour autant…


jouannet

je remarque quand le pétrole grimpe ,tout augmente et le contraire
rien ne baisse il y a un probleme?


Bruno DENIS

On ne parle que de la production de pétrole mais le plus important c’est la demande, la consommation de pétrole qui ne cesse de diminuer à cause de la baisse de la croissance mondiale qui est en dessous de 3% et donc de la consommation et de la demande!

Emmeline Guiragossian

Bonjour Bruno, merci pour votre remarque très pertinente. Le marché est influencé depuis deux ans par la surabondance de l’offre de pétrole mais aussi une demande basse en raison d’un affaiblissement de la croissance mondiale. Le prix du fioul reste inférieur aux tarifs constatés en 2014 car il y a trop d’offre pour pas assez de demande, les deux sont donc liés. Très bonne journée !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *