Les Etats-Unis autorisés à exporter du pétrole dans le monde : vers un prix du fioul bas en 2016 ?

Publié le par Emmeline Guiragossian dans Actualité pétrole

puit de pétrole

Suite à la levée de l’embargo sur le pétrole votée en décembre, les Etats-Unis peuvent désormais exporter du pétrole dans le monde. Une décision qui devrait accentuer l’offre mondiale déjà surabondante alors que le prix a chuté de plus de 60% depuis juin 2014.

Les Etats-Unis peuvent exporter du pétrole dans le monde, une première depuis 1975

Le Congrès américain a voté la levée de l’embargo sur le pétrole américain le 18 décembre 2015. Les Etats-Unis peuvent donc de nouveau exporter du pétrole dans le monde, pour la première fois depuis 40 ans.

L’embargo avait été décrété après le premier choc pétrolier en 1975, en réponse à la décision des pays arabes de stopper leurs exportations vers les Etats-Unis en 1973. Les Etats-Unis ont alors décidé de préserver leurs stocks de pétrole dans le but de garantir leur indépendance énergétique.

Cependant, depuis l’essor du pétrole et du gaz de schiste, les Américains ont un stock suffisant, voire surabondant de pétrole. En effet, la production américaine de pétrole a bondi de 60% entre 2004 et 2014. Les Etats-Unis ont donc autorisé les exportations sur le continent américain depuis juin 2014, redevenant le premier producteur mondial.

Objectif : être présent sur le marché mondial du pétrole

Les Etats-Unis ont pris cette mesure afin d’être présents sur le marché mondial du pétrole et ainsi de concurrencer l’offre de l’Arabie saoudite, de l’Iran ou encore de la Russie. Les exportations de pétrole de schiste américain n’étaient jusqu’alors réservées qu’aux Etats-Unis depuis juin 2014, ce qui a entraîné la chute des cours depuis plus d’un an et demi.

Les exportations de pétrole des Etats-Unis devraient intensifier la concurrence sur le marché du pétrole entre les Etats-Unis et les pays membres de l’OPEP. En effet, le cartel a refusé de baisser sa production de pétrole, afin de contrer le pétrole de schiste des Etats-Unis. L’OPEP risque donc de maintenir sa décision pour concurrencer cette nouvelle offre. De plus, l’Iran va reprendre ses exportations, suite à la levée des sanctions internationales contre Téhéran, à propos du nucléaire iranien. Le pays prévoit d’augmenter ses exportations d’un demi-million de barils par jour d’ici mi-2016.

Les exportations de pétrole américain ont officiellement débuté le 31 décembre avec un tanker affrété par la compagnie pétrolière ConocoPhillips qui a quitté un port du Texas, en direction de l’Italie.

Conséquences sur le prix du fioul

Le pétrole, et par conséquent le prix du fioul, devrait donc rester bas en 2016, malgré l’augmentation de la TICPE, sauf en cas d’événement géopolitique majeur.

La plupart des analystes prévoient un baril de pétrole sous la barre des 50 dollars en 2016 et prédisent même des prix modérés jusqu’en 2020 pour les hydrocarbures. Une bonne nouvelle pour les automobilistes et les Français qui se chauffent au fioul.


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *