Malgré les tensions au Moyen-Orient, le prix du fioul se stabilise – Semaine du 23 au 28 mars

Publié le par Guillaume Bort dans Evolution du prix du fioul

Graphique d'évolution des prix du fioul du 27 mars 2015

Après la baisse de mars, consécutive à la forte augmentation en février, les prix du fioul se sont stabilisés cette semaine, toujours dans un contexte de surabondance mais avec des tensions au Moyen-Orient qui ont perturbé les cours.

Le prix du fioul se stabilise pour la première semaine du printemps

Selon nos relevés hebdomadaires, le prix du fioul est en moyenne de 710 euros pour 1000 litres de fioul ordinaire cette semaine, soit une légère baisse de 4 euros par rapport à la semaine dernière. Les conflits au Moyen-Orient, plus particulièrement au Yémen contiennent la baisse des prix entamée au mois de mars.

Le cours du pétrole est volatil cette semaine

Le prix du pétrole a augmenté au cours de cette semaine avec les tensions au Yémen. Cependant cette hausse fut de courte durée car l’offre mondiale de brut est toujours en surabondance notamment aux Etats-Unis et en Arabie Saoudite, qui ne souhaite pas baisser sa production de pétrole pour rééquilibrer les prix du marché.

Facteurs de hausse des cours du fioul cette semaine

Facteurs de hausse

1. L’affaiblissement du dollar incite les investisseurs à acheter du pétrole

2. Les tensions au Yémen et l’intervention de l’Arabie Saoudite ont fait rebondir les prix

 Facteurs qui contiennent les prix du fioul

Facteurs de baisse

3. Augmentation de la production de l’Arabie Saoudite

4. Hausse des stocks de brut américains

Est-ce le bon moment pour acheter du fioul ?

Conseil d'achat de fioul

La tendance des prix était orientée à la baisse fin mars. Cependant la situation au Yémen, semble perturber les cours, rendant le prix volatil. Si vous prévoyez de commander prochainement, nous vous conseillons de consulter régulièrement les prix du fioul pour suivre l’évolution des prix au quotidien.

Si votre besoin en fioul est plus urgent, même si les prix ne sont pas aussi bas qu’en janvier, ils demeurent très bas par rapport à l’année 2014. Vous pouvez ainsi passer commande en ligne dès maintenant ou par téléphone au 09 75 18 75 18.

Evolution du prix du fioul cette semaine – Analyse détaillée

1. Le dollar a baissé cette semaine, ce qui a rendu le pétrole plus intéressant pour les investisseurs munis d’autres devises. En effet, le pétrole, négocié en dollar, est moins cher pour les acheteurs qui possèdent une autre monnaie lorsque celui-ci est faible.

2. L‘intervention militaire de l’Arabie Saoudite, principal exportateur de pétrole au Yémen, a participé à la hausse des cours. En effet le prix du brut a de nouveau franchi le seuil des 50 dollars le baril. L’Arabie est intervenue au Yémen afin d’empêcher la prise d’Aden par les forces rebelles chiites qui contrôlent la capitale du pays. Cependant, la situation ne s’est pas aggravée, ce qui a permis au cours de retrouver sa tendance à la baisse ce mois de mars.

3. Selon l’agence Bloomberg, la production de pétrole en Arabie Saoudite a augmenté et atteint 10 millions de barils par jour, contre 9,85 millions en février. Le ministre saoudien du Pétrole Ali al-Nouaïmi a par ailleurs déclaré qu’il ne souhaitait pas que le pays soit le seul à baisser sa production de pétrole pour rééquilibrer les cours.

4. Les stocks de brut américains ont augmenté de 8,2 millions de barils la semaine du 20 mars une hausse plus importante que prévu annoncée par le département américain de l’Energie. Les experts prévoyaient en effet une progression des stocks de 4,7 millions soit presque deux fois moins que le chiffre annoncé. De plus la fermeture de puits de pétrole aux Etats-Unis a ralenti, ce qui a maintenu les prix du pétrole à la baisse.


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *