Le prix du fioul entame une légère remontée – Semaine du 27 au 31 octobre 2014

Publié le par Guillaume Bort dans Evolution du prix du fioul

Graphique d'évolution des prix du fioul pour la semaine du 24 octobre 2014

Le cours du fioul arrête sa chute cette semaine avec une légère hausse de 5 euros par rapport à la semaine précédente. Dans un contexte de surabondance de l’offre de pétrole, le marché a-t-il retrouvé un équilibre ?

Le prix du fioul augmente légèrement mais reste sous la barre des 800 euros

Témoin d’une baisse importante ces dernières semaines, le prix du fioul s’établissait aux alentours de 800 euros. Cette semaine, la tendance est à la hausse, avec un prix du fioul domestique à 797 euros en moyenne pour une livraison de 1000 litres de fioul ordinaire sur FioulReduc, soit une légère augmentation de 5 euros par rapport à la semaine précédente. Le prix du fioul demeure donc sous la barre des 800 euros, mais semble amorcer une reprise. Rappelons que le prix moyen du fioul donné par la DIREM est de 0,817 euro par litre.

Facteurs de baisse des prix cette semaine

Facteurs de baisse 1. Abondance de l’offre de pétrole au niveau mondial. Le contraste que l’on observe entre l’offre mondiale de brut en surabondance et la demande moins importante que prévue n’évolue pas. De plus, l’OPEP n’est toujours pas prête à faire augmenter les prix du brut et à ralentir sa production. 2. Fort rebond du dollar face aux autres devises, le vendredi 31 octobre, qui rend les achats de pétrole moins attractifs.

 Facteurs de hausse des tarifs cette semaine

Facteurs de hausse   3. Croissance des stocks de brut aux Etats-Unis moins importante que prévue par les analystes. Retrouvez en fin d’article une analyse plus détaillée des facteurs de l’évolution du prix du fioul cette semaine.

Comment le prix du fioul va-t-il évoluer en novembre ?

Le prix du fioul s’oriente vers une légère hausse cette semaine. Toutefois, la production de pétrole reste en surabondance au niveau mondial. Cette hausse est-elle le signe d’une reprise des cours de l’or noir ? Difficile de répondre à cette question dans un marché à l’équilibre, où chaque indicateur peut faire varier significativement le cours du pétrole. Néanmoins, en l’absence d’événements majeurs, on peut raisonnablement estimer que les prix du fioul devraient rester plutôt stables ce mois de novembre 2014.

Faut-il acheter du fioul maintenant ?

Conseil d'achat de fioul

La situation est inédite mais la période est propice à la commande de fioul domestiqueEn effet, le prix du fioul est au plus bas depuis décembre 2010, avec cette semaine un fioul domestique qui demeure sous la barre des 800 euros pour 1000 litres de fioul ordinaire sur FioulReduc, une situation qui reste exceptionnelle. Malgré une incertitude sur l’évolution des prix du fioul, la demande devrait en toute logique augmenter d’ici peu à l’approche de l’hiver, provoquant mécaniquement une hausse des prix.

Évolution détaillée des cours du fioul cette semaine

1. Les semaines s’enchaînent et la production d’or noir demeure en surplus, face à une demande moins importante que prévue en cette période, avec des chiffres économiques décevants dans de nombreux pays, notamment en Europe et aux Etats-Unis. Malgré cet impact négatif sur le marché pétrolier, les Etats membres de l’OPEP n’ont toujours pas abouti à un consensus en vue d’un éventuel ajustement de la production de pétrole pour rééquilibrer le marché. La prochaine réunion de l’OPEP se tiendra le 27 novembre à Vienne.

2. Face à un panel d’autres devises, le dollar continue sa progression. Ce regain de force de la monnaie américaine ne fait qu‘accentuer la tendance baissière sur le marché pétrolier, rendant le pétrole moins attractif pour les acheteurs munis d’autres devises. En effet, le pétrole se négocie en dollars sur les marchés financiers.

3. Le département américain à l’Énergie (DoE) a déclaré le mercredi 29 octobre une augmentation des réserves de brut la semaine passée, quelques 3,1 millions de barils de plus que la semaine précédente. Les stocks pétroliers aux Etat-Unis sont considérés comme un indicateur crucial de l’appétit énergétique du pays.

Articles susceptibles de vous intéresser :

>> Faut-il faire le plein maintenant ou une petite commande de fioul ?

>> Pourquoi la baisse du pétrole se poursuit-elle alors que le Moyen-Orient est en crise ?

>> Le prix du pétrole à moins de 100 dollars, une première depuis 16 mois

>> Passage à l’heure d’hiver : quelles conséquences sur la consommation d’énergie ?


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *