Passage à l'heure d'hiver : quelles conséquences sur la consommation d'énergie ?

Publié le par Guillaume Bort dans Economies d'énergie, Toute l'actualité du Fioul

Passage à l'heure d'hiver

Dans la nuit de samedi à dimanche les Français passent à l’heure d’hiver et reculent d’une heure. En effet à 3h il sera 2h, on gagne donc une heure de sommeil. Mais concrètement, quelles sont les raisons de ce changement d’heure et les conséquences sur la consommation d’énergie ?

Quelles sont les origines du changement d’heure ?

Le changement d’heure a été instauré en France en 1975, suite au choc pétrolier de 1973-1974 dans un objectif de réduction d’énergie, encouragé par l’ADEME. Le but étant de faire mieux correspondre les horaires d’activité avec les horaires d’ensoleillement. L’idée tient ses origines de l’inventeur et homme politique américain Benjamin Franklin en 1784 qui affirme qu’en décalant les horaires ont gagnerait en économie d’énergie (de bougies à l’époque).

Les heures d’été et d’hiver sont instituées à l’ensemble des pays de l’Union Européenne depuis le début des années 1980. Les dates de changement d’heure sont de plus harmonisées pour faciliter la communication, les transports et les échanges au sein de l’Union Européenne. La directive 2000/84/CE du 19 janvier 2001 fixe le moment exact du changement d’heure. En hiver, le changement intervient toujours le dernier dimanche d’octobre à 3h du matin, depuis 1998. L’UE rappelle les dates et heures exactes tous les 5 ans. Le dernier rappel a eu lieu en 2011. Par ailleurs, le changement d’heure est instauré dans plus de 70 pays dans le monde.

Avec le fuseau horaire GMT+1 les Français ont deux heures de retard avec le soleil en été, mais qu’une en hiver. L’Espagne et les pays du Benelux seraient les seuls autres pays à avoir conservés ce système, avec la France.

Quelles économies d’énergie ?

En hiver, la journée est raccourcie d’une heure, et rallongée d’une heure en été, ce qui ferait gagner chaque jour une heure d’éclairage artificielle. Dans les faits, ce changement d’heure aurait fait économiser jusqu’à 400 GWH (Gigawatt-heure) en éclairage en 2009, ce qui équivaut à la consommation d’environ 800 000 ménages. Selon le ministère de l’Ecologie, l’émission de près de 100 000 tonnes de CO2 cumulées pourraient être économisées d’ici 2030.

Penser à régler ses appareils et son thermostat à la bonne heure

Qui dit changement d’heure, dit aussi réglage des montres, réveils mais aussi appareils électro-ménagers et thermostat pour votre chaudière fioul si le changement n’est pas automatique. Cependant, de plus en plus de thermostats effectuent de manière automatique le changement d’heure. Vérifiez votre appareil et votre notice d’emploi pour être sûr.

Un changement d’heure qui ne convient pas à tout le monde

Malgré des économies d’énergie notables, le changement d’heure ne plait pas à tout le monde. Dans le milieu agricole, le changement d’heure perturberait le cycle des vaches laitières. Pour certains secteurs le rythme de travail serait aussi bouleversé.

De plus, selon un sondage réalisé du 24 septembre au 3 octobre 2014 auprès de 1 005 participants âgés de 18 ans et plus, publié sur le site Comprendrechoisir, moins d’un Français sur cinq serait favorable au changement d’heure. Seulement 19% des sondés sont favorables au passage de l’heure d’été à l’heure d’hiver, alors que 54% y sont opposés. Plus d’un Français sur deux interrogés ignorent qu’une heure en moins d’éclairage lui permet d’économiser 10 centimes d’euros en moyenne. Enfin, pour les trois quarts des sondés, le changement d’heure aurait des effets néfastes sur la santé, en particulier chez les plus jeunes et les plus âgés ou malades.


Commentaires
Raviola

J’aimerai avoir le prix du fioul
par 1000 litres SVP ??


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *