Le prix du fioul repart à la hausse – Semaine du 25 au 29 janvier 2016

Publié le par Emmeline Guiragossian dans Evolution du prix du fioul
Evolution des prix du fioul au 1er fevrier 2016

Le prix du fioul augmente cette semaine pour s’établir en moyenne à 0,529€ par litre pour une livraison de 1000 litres ordinaires sur FioulReduc.


Le prix du fioul finit en hausse cette semaine, après deux semaines de chute suite à une forte augmentation des prix du pétrole depuis le 20 janvier.

Le prix du fioul est volatil

La moyenne des prix du fioul est de 529 euros les 1000 litres cette semaine, soit un prix moyen identique à la semaine dernière. Mais les prix ne sont pas stables cette semaine, après avoir augmenté en début de semaine, le prix du fioul est reparti à la baisse, pour remonter en fin de semaine. La cause de cette augmentation ? Une forte hausse du pétrole depuis le 20 janvier : le pétrole Brent passe de 27 $ le 20 janvier à 34 $ le 29 janvier. Cette hausse se répercute donc directement sur les prix du fioul.

Pour connaître le prix du fuel
dans votre commune immédiatement,
faites un devis !

Faut-il passer commande de fioul cette semaine ?

Conseil d'achat de fioul

Après 15 jours de baisse consécutive, le prix du fioul évolue à la hausse cette semaine. Vous pouvez donc passer votre commande de fioul domestique dès maintenant, avant une augmentation plus importante des prix.

Toutefois, si vous ne souhaitez pas commander maintenant, ou que votre cuve est déjà pleine, vous pouvez consulter l’évolution des prix du fioul au quotidien dans votre région, pour acheter au meilleur moment et au meilleur prix.

Le pétrole repasse au-dessus de 30 dollars

Après être passé sous les 30 dollars, le Brent évolue aux alentours de 33 dollars cette semaine.

Le pétrole est en hausse cette semaine, porté par l’espoir d’un accord entre la Russie et l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), afin de baisser leur production de 5%. Il faut néanmoins un accord de tous les pays issus du cartel de l’OPEP pour baisser leur production, ce qui n’est pas évident pour l’Iran ou encore l’Arabie Saoudite. En effet, ce sont deux grands exportateurs de pétrole qui veulent garder leurs parts de marché.  Par conséquent, l’Arabie Saoudite a déclaré n’envisager une baisse de sa production que si un accord avec les pays non membres de l’OPEP était établi, y compris avec les Etats-Unis, désormais autorisés à exporter du pétrole de schiste dans le monde.

Du côté de la demande, les chiffres de l’offre américaine publiés cette semaine sont meilleurs que prévu par certains investisseurs, ce qui est une bonne nouvelle.

Cependant, le cours du pétrole reste influencé par la surabondance de l’offre mondiale de pétrole, avec notamment la reprise des exportations de l’Iran, suite à la levée des sanctions occidentales contre le nucléaire. L’Iran a en effet augmenté sa production de 500 000 barils, ce qui accentue le surplus de pétrole.


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *