La hausse des prix du fioul est-elle terminée ? – Semaine du 21 au 25 mars 2016

Publié le par Guillaume Bort dans Evolution du prix du fioul

Graphique d'évolution du prix du fioul 29 mars 2016

Le prix du fioul se replie cette semaine, après un mois de rebond. Une bonne nouvelle en ce début de printemps, où la fraîcheur est toujours présente.

Le prix du fioul recule après un mois de hausse

Le prix du fioul domestique en France est de 575 euros les 100 litres en moyenne cette semaine, selon nos relevés hebdomadaires, soit 2 euros de plus seulement que la semaine dernière. Le cours du fioul est par ailleurs en train de baisser, après avoir atteint son plus haut niveau de l’année depuis janvier.

Pour connaître le prix du fuel
dans votre commune immédiatement,
faites un devis !

Faut-il acheter du fioul maintenant ?

Conseil d'achat de fioulAu printemps les températures restent fraîches, surtout en matinée ou en soirée. S’il vous reste peu de fioul dans votre cuve, vous pouvez acheter du fioul dès maintenant, afin de vous assurer d’être au chaud et éviter les pannes.

Indexé sur le cours du pétrole, le fuel domestique évolue pour le moment à la baisse mais il pourrait augmenter à l’issue de la réunion des producteurs de brut à la mi-avril, voir le détail plus bas.

Vous pouvez suivre l’évolution des prix du fioul au quotidien selon votre région, grâce à Fioul Reduc.

Facteurs de stabilisation des prix cette semaine

Facteurs de hausseLe prix du pétrole évolue à la hausse ces dernières semaines, dans l’attente d’une réunion entre pays producteurs de pétrole mi-avril. En effet, l’Arabie Saoudite, le Qatar ainsi que la Russie ont décidé de geler leur production en mars, dans le but de limiter la surabondance de l’offre mondiale. Plus d’une quinzaine de pays exportateurs souhaitent contribuer à cet effort et participeront à la réunion.

Cependant, l’Iran et la Libye ont déclaré qu’ils ne prévoient pas de geler leur production. Alors que l’Iran produit actuellement 3 millions de barils par jour, le pays souhaite en effet atteindre 4 millions de barils, suite à la levée des sanctions occidentales en janvier contre le nucléaire. Faute d’un gel coordonné de la production d’or noir pour le moment, le cours du pétrole reste hésitant.

Facteurs de baisse des prix du fuel

Facteurs de baisse

Les stocks américains de pétrole brut sont en hausse de près de dix millions de barils cette semaine, ce qui accentue l’excès d’offre et fait basculer le prix à la baisse.

De plus, le renforcement du dollar n’est pas bon signe pour la demande car le pétrole, libellé en dollar, devient plus cher pour les investisseurs munis d’une autre devise.


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *