Elections américaines : quelles conséquences sur le cours du fioul si Trump passe ?

Publié le par Emmeline Guiragossian dans Actualité pétrole

elections americaines 2016 Trump Clinton

Après un dernier débat animé, c’est le mardi 8 novembre que nous saurons qui de Hillary Clinton ou Donald Trump succédera à Barack Obama et sera élu Président des Etats-Unis pour les quatre prochaines années. A quelle évolution s’attendre pour le cours du pétrole et le prix du fioul si Trump est élu ? Voici quelques éléments de réponse.

Trump : pour une indépendance énergétique des Etats-Unis

Donald Trump défend dans son programme une volonté affichée de conduire l’Amérique du Nord vers l’indépendance énergétique. L’objectif est de ne plus dépendre du pétrole extérieur mais d’utiliser le pétrole de schiste américain dans le territoire. Le candidat républicain n’est par ailleurs pas favorable à une quelconque union avec le Canada : « Nous n’avons même pas besoin du pétrole canadien si nous nous débrouillons bien. »

De plus, Trump s’oppose à l’OPEP et à tout accord favorisant le pétrole iranien. Les Etats-Unis sont en concurrence avec les pays producteurs de pétrole membres de l’OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole). Si Donald Trump est élu la guerre de production entre les Etats-Unis et l’OPEP devrait donc continuer et l’offre s’accroître, ce qui conduit généralement à une baisse des prix.

Son positionnement sur le réchauffement climatique et les énergies renouvelables

donald-trump-elections-americaines-2016

Donald Trump ne croit pas au réchauffement climatique et ne compte pas réduire l’offre américaine de pétrole. Il souhaite, au contraire, donner priorité aux énergies fossiles, contrairement à sa concurrente.

S’il est élu, Donald Trump a par ailleurs l’intention d’annuler l’accord de Paris sur le climat et relancer le projet d’oléoduc Keystone abandonné par Obama. Sur ce point, Trump s’oppose ouvertement à Hillary Clinton, qui souhaite étendre les normes anti-pollution et investir dans les énergies propres. La candidate démocrate ne tire cependant pas un trait définitif sur le gaz et le pétrole mais souhaite toutefois mieux les encadrer, tout en favorisant de plus en plus les énergies renouvelables.

Une offre de pétrole toujours plus abondante avec Trump mais des tensions sur le marché

puits-petrole

Alors que les pays producteurs de pétrole issus de l’OPEP, ainsi que la Russie, tentent de trouver des solutions pour limiter la surabondance de l’offre mondiale de pétrole, Trump ne compte pas diminuer l’offre des Etats-Unis.

Pour en savoir plus, consultez notre article : Accord exceptionnel de l’OPEP : forte augmentation du prix du fioul à prévoir ?

Si Donald Trump passe, il risque cependant d’y avoir des tensions avec les pays du Moyen-Orient. En effet, Trump veut continuer les bombardements contre Daesh en visant plus particulièrement les opérations de trafic pétrolier. Le candidat républicain a par ailleurs déclaré que les Etats-Unis auraient dû prendre le pétrole en Irak car c’est à cause du pétrole que Daesh a pu se construire.


Commentaires
jumentverte6

Les américains n’étant malheureusement pas sortie de la conquête de l’ouest et se croyant partout les meilleurs en inondant le monde de leurs idées économiques, de leurs techniques de management et de traitement du monde ouvrier, il n’est pas impossible que le sieur Trump soit élu, et alors ce que nous verrons dépassera l’entendement ou se sera une lavette de plus qui fera comme les autres mais? …


havaniti

Quand on voit le meilleur des Mondes que nous a concocté Bruxelles et les résultats catastrophiques produits il est possible de se demander si ce n’est pas Trump qui a raison en faisant un net retour en arrière…….


poullain

Si seulement, l’Europe pouvait sortir de son chapeau un bonhomme de la trempe de ce « Donald Trump » nous permettant de traiter d’égal à égal avec les USA !!


Nilo

Le monde est dans la merde !!!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *