Le rachat d’actifs de la BCE atténue la baisse des prix du fioul – Semaine du 19 janvier

Publié le par Guillaume Bort dans Evolution du prix du fioul

Graphique d'évolution des prix du fioul du 23 janvier 2015

Le prix du fioul est toujours à la baisse depuis plusieurs mois dans un contexte où l’offre mondiale de pétrole brut est plus forte que la demande. Cependant le décès du roi d’Arabie Saoudite et le rachat d’actifs par la BCE ont tempéré la baisse des prix cette semaine.

Le prix du fioul se stabilise aux alentours de 670 euros cette semaine

Nous observons cette semaine sur FioulReduc un prix du fioul à 673 euros en moyenne pour une livraison de 1000 litres de fioul ordinaire. Cela correspond à une légère baisse de 4 euros par rapport à notre relevé de prix de la semaine dernière. Sur les marchés pétroliers, l’offre et la demande sont toujours en déséquilibre mais d’autres événements ont contribué à soutenir les prix du fioul comme le rachat d’actifs par la Banque Centrale Européenne (BCE), affaiblissant encore l’euro face au dollar.

 

A lire également :

Pourquoi le prix du fioul baisse moins vite que le pétrole ?

La parité euro/dollar pas favorable aux achats de produits pétroliers

 

Facteurs de baisse des cours du fioul cette semaine

Facteurs de baisse

 

1. La demande ne progresse toujours pas face à l’offre et la production de pétrole est toujours plus importante

 Facteurs de hausse des tarifs cette semaine

Facteurs de hausse

2. Le pétrole rebondit suite au décès du roi d’Arabie Saoudite

3. Rachat d’actifs par la BCE : l’euro s’affaiblit encore face au dollar

Faut-il acheter du fioul maintenant ?

Conseil d'achat de fioul

Malgré les prévisions sur l’évolution des prix du fioul qui devraient rester bas jusqu’en milieu d’année, quelques événements peuvent perturber les cours, comme c’est le cas cette semaine. Il est donc préférable de profiter de la situation exceptionnelle avant toute remontée progressive des prix.

De plus, les distributeurs de fioul domestique ont des plannings de plus en plus chargés en hiver, répondant à des besoins immédiats. Nous vous conseillons donc de passer votre commande de fioul dès maintenant afin d’éviter les attentes.

Évolution détaillée des prix du fioul cette semaine

1. La demande mondiale de brut ne semble pas s’améliorer et un nouveau ralentissement de la croissance chinoise confirme cette situation. En effet, la croissance économique de la Chine, deuxième consommateur de pétrole a progressé de 7,4% en 2014, son rythme de progression annuel le plus bas depuis 1990. En 2013 l’économie du pays avait progressé de 7,7%. De plus le FMI a estimé que « la chute des cours ne suffirait pas à soutenir durablement l’économie mondiale ».

La production de pétrole prévue est désormais de 1,5 million de barils par jour si l’OPEP continue de produire la même quantité de brut. Néanmoins l’Irak a atteint son record en produisant 4 millions de barils de brut par jour, ce qui accentue d’autant plus la surabondance de l’offre mondiale de brut. L’agence Moody’s a par ailleurs revu ses prévisions de prix du Brent à la baisse, à 55 dollars en 2015 et 65 dollars en 2016 ainsi que 52 dollars en 2015 et 62 dollars en 2016 pour le WTI.

2. Le pétrole a rebondi suite au décès du roi d’Arabie Saoudite le 22 janvier. L’Arabie Saoudite qui est le premier exportateur mondial de pétrole a cependant indiqué qu’il n’y aurait pas de changements de politique énergétique avec le nouveau souverain. En effet l’Arabie Saoudite a décidé de continuer à produire autant de pétrole.

3. La Banque centrale européenne (BCE) a annoncé le rachat de plus de 1 000 milliards de dettes, ce qui renforce le dollar par rapport à l’euro et rend le pétrole encore plus cher pour les pays munis d’autres devises que le dollar.


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *