Prix du gaz : vers une augmentation de 4% des tarifs en octobre ?

Publié le par Guillaume Bort dans Toute l'actualité du Fioul

Augmentation des prix du gaz

Après une baisse depuis le début de l’année, les Français devraient subir une augmentation de 3,9% des tarifs réglementés du gaz naturel et ce dès le 1er octobre.

Selon le journal Les Echos, les tarifs réglementés du gaz naturel devraient subir une hausse de 3.9% au 1er octobre. Cette évolution des prix du gaz était attendue, il reste à savoir quelle sera la réaction du gouvernement face à cette hausse qui survient juste avant la « saison de chauffe ». Cette augmentation des tarifs est importante et contraste largement avec la tendance observée depuis janvier 2013.

Pourquoi une telle hausse des tarifs ?

Cette augmentation des prix du gaz n’est pas une surprise et était attendue. En effet, les tarifs du gaz sont réglementés et sont représentatifs des contrats d’approvisionnement de GDF Suez. Dans les faits, les prix sont de plus en plus dépendants des tarifs « spot » de marché, au détriment de la part indexée sur les prix du pétrole. Avec pour conséquence un prix plus volatil mais surtout des cours plus saisonniers que les prix du pétrole.

Vers une future hausse de 2 % pour le mois de novembre

Avec la « saison de chauffe » la demande va augmenter pour répondre aux besoins de chauffage. Un tel accroissement de la demande tire donc les prix vers le haut. L’hiver précédent fait exception à cette règle en raison de son extraordinaire douceur ce qui a même provoqué une baisse des prix du gaz. Cette hausse de 4% intègre donc cette composante et inclut également un « effet de rattrapage ». Une source du quotidien Les Echos indique qu’une seconde hausse devrait intervenir avant la fin de l’année « Une nouvelle hausse s’annonce pour novembre, mais moins élevée : elle serait proche de 2 % »

Il faut également prendre en compte l’impact de la situation géopolitique en Ukraine sur le cours du gaz en Europe. Thierry Bros, analyste à la Société Générale, s’exprime ainsi dans les Echos «  Le marché anticipe des cours du gaz aux Pays-Bas de 22 euros le mégawattheure (MW/h) pour octobre, mais de 24 euros en moyenne pour le quatrième trimestre 2014 et de 25,5 euros sur le premier trimestre 2015. Mais si une crise d’approvisionnement survenait, disons pendant deux semaines au premier trimestre, les prix pourraient passer à 27 euros en moyenne sur le trimestre. Or la probabilité d’une crise est très forte. »

Quelle sera la réaction du Gouvernement face à cette hausse ?

Cette augmentation du tarif réglementé du gaz domestique n’a pas encore été annoncée officiellement, le Gouvernement ne s’est pas encore exprimé sur le sujet. Mais le coût de l’énergie est un sujet sensible pour le pouvoir exécutif. En France environ 7,9 millions de foyers sont concernés par cette majoration des prix du gaz à la veille de l’allumage des premiers systèmes de chauffage. Ainsi le prix du gaz a augmenté de près de 2% depuis 3 ans, alors que le prix du fioul a baissé de plus de 8% sur cette même période. Ces futures augmentation des prix du gaz renforcent l’idée que l’énergie fioul reste compétitive en 2014.


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *