Fin de l’exemption de sanctions iraniennes, réunion de l’OPEP en juin : quel avenir pour le prix du fioul au deuxième semestre 2019 ?

Publié le par Emmeline Guiragossian dans Actualité pétrole

Malgré l’annulation de la hausse de la taxe carbone en janvier suite aux revendications des gilets jaunes, le fioul a augmenté d’une centaine d’euros pour 1000 litres depuis le début de l’année. A quoi est due cette hausse et va t-elle se poursuivre ?

Pourquoi le prix du fioul a augmenté depuis janvier ?

La hausse du prix du fioul est due à l’augmentation du cours du pétrole. En effet, depuis le début de l’année, le Brent (référence du pétrole en Europe) a augmenté de 25 dollars le baril et se rapproche ces derniers jours des 75 dollars.

cours du Brent du 1er janvier 2019 au 23 avril 2019

cours Brent – source : Boursorama

Le marché est principalement influencé par la baisse de production de l’OPEP depuis le 1er janvier. En effet, le cartel ainsi que quelques pays partenaires comme la Russie ont signé un accord fin 2018 s’engageant à baisser leur production de 1,2 million de barils par jour à partir de début janvier et ce pour six mois, afin de rééquilibrer l’offre et la demande de pétrole.

A cet accord s’est ajoutée la baisse d’offre du Venezuela en raisons de pannes électriques à répétition et de tensions politiques, ainsi que de l’Iran suite aux sanctions américaines contre le pays. Ces sanctions ont été mises en place en novembre dernier par Donald Trump afin de mettre la pression sur le pays pour que celui-ci cesse sa politique nucléaire et mette fin au soutien à des groupes terroristes. Les Etats-Unis comptent en effet réduire la principale source du pays à zéro. Tout pays ayant une activité sur le territoire américain ou faisant leurs affaires en dollars ont donc dû arrêter d’importer du pétrole iranien, sous peine de sanctions des Etats-Unis.

Le prix grimpe fin avril avec l’annonce de la fin de l’exemption des sanctions iraniennes

Lors de la mise en place des sanctions contre le pétrole iranien, les Etats-Unis avaient décidé d’exempter huit pays (Chine, Inde, Japon, Corée du Sud, Taiwan, Turquie, Italie et Grèce) afin de limiter la hausse des prix.

Donald Trump vient d’annoncer ce lundi 22 avril que cette dérogation ne serait pas renouvelée et prendrait donc fin à son échéance, c’est-à-dire le 2 mai. Ces huit pays qui étaient exceptionnellement autorisés à acheter du pétrole iranien, ne pourront donc plus le faire à partir de début mai, sous peine de sanctions.

La hausse du prix du fioul va t-elle se poursuivre ?

Suite à l’annonce du durcissement des sanctions contre l’Iran, le marché a réagit en forte hausse. A plus moyen terme les analystes attendent une réunion importante de l’OPEP prévue les 25 et 26 juin à Vienne. Cette réunion a pour but de définir si l’accord de baisse de production du cartel et ses partenaires est reconduit ou non.

L’Arabie Saoudite ainsi que des pays des Emirats arabes se sont dit prêts à combler la baisse d’offre de pétrole de l’Iran. De plus, la Russie a dernièrement déclaré envisager reprendre sa production et donc se retirer de l’accord sur les quotas. Si l’OPEP + met fin à l’accord en juin et augmente sa production, le prix pourrait donc baisser.

Cependant la fin des exemptions provoque aussi des tensions, notamment entre la Chine et les Etats-Unis, actuellement en guerre commerciale. En effet, la Chine fait partie de ces pays qui étaient autorisés à acheter du pétrole iranien et est l’un des premiers clients de Téhéran. En mars on compte près de 628 000 barils par jour envoyés par l’Iran vers la Chine.

Pour l’heure, la tendance est à la hausse, nous vous tiendrons informés de l’évolution du cours du pétrole et de ses conséquences sur le prix du fioul !


Commentaires
Santarini Robert

Je me suis reconverti au pellets sur 7 mois de chauffe 315 euros avec le fioul il me fallait 1000 litres pour la même durée de chauffe facturé plus de 1000 EUR


villalon loic

vu le prix du brut;le fiol ET TAXE devrais etre a 0 euro 75 MAX


GOUJON

merci de nous tenir informés.
Cordialement,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies (ou autres traceurs) stockés par votre navigateur, qui nous permettent de vous proposer des offres et services personnalisés. En savoir plus