Loi de finances adoptée : ce qui va changer pour les foyers chauffés au fioul en 2018

Publié le par Emmeline Guiragossian dans Toute l'actualité du Fioul

Illustration de l’Assemblée nationale – Crédit photo : Richard Ying et Tangui Morlier

Le 21 novembre 2017, l’Assemblée nationale a adopté la loi de finances pour 2018. Ce vote n’est pas sans conséquence, notamment pour les foyers qui se chauffent au fioul. Zoom sur trois changements principaux !

1. Une hausse de la taxe sur le fioul le 1er janvier

Depuis plusieurs mois déjà, la question d’augmenter la loi carbone était évoquée. C’est désormais chose sûre avec l’adoption de cette loi. En effet, la CCE (Contribution Climat Energie) par tonne de CO² augmentera en 2018. Cette augmentation est valable dès le 1er janvier 2018. Elle a une conséquence directe sur la TICPE ( Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Energétiques), dont elle est la principale composante. En effet, la hausse de la TICPE est de 44,50 euros pour 1000 litres de fioul ce qui a un très fort impact sur le prix du fioul.

Il s’agit d’une nette augmentation car, par exemple, lorsqu’un foyer commandera 2000 litres de fioul, s=la taxe s’élèvera à environ 90 euros de plus. Cette augmentation ne retire pas le fioul du palmarès des trois combustibles les plus compétitifs mais elle reste importante.

2. Le chèque énergie généralisé sur l’ensemble de la France

Outil de lutte contre la précarité énergétique, le chèque énergie est versé aux Français ayant de petits revenus afin de les aider à payer leur facture d’énergie, quelle que soit cette dernière ou leurs travaux de rénovation énergétique. Alors qu’en 2017, ce chèque énergie n’était disponible que pour quatre départements, que sont l’Ardèche, l’Aveyron, les Côtes-d’Armor et le Pas-de-Calais, à titre de test, il sera généralisé à l’ensemble de la France dès le 1er janvier 2018.

De cette manière, les foyers les plus précaires sur tout le sol français bénéficieront désormais d’une aide pour leurs factures énergétiques, qu’ils soient chauffés au gaz, à l’électricité mais aussi au fioul. Le montant de ce chèque est évalué en fonction des revenus du foyer. En 2018, il devrait pouvoir aider 4 millions de foyers.

3. Suppression progressive de l’aide CITE pour les chaudières fioul

Le CITE (Crédit d’Impôt Transition Energétique) est, sous certaines conditions, attribué aux personnes qui réalisent chez elles des travaux pour améliorer la performance énergétique de leur habitat.

Le CITE est renouvelé jusqu’en juin 2018 pour l’achat d’une chaudière au fioul à haute performance énergétique. Alors que le taux de crédit d’impôt était de 30% en 2017, il sera abaissé à 15% en 2018 pour les chaudières fioul. Pour toute personne qui achètera une chaudière répondant aux critères, le crédit sera attribué. Ce dernier permettra une déduction sur l’impôt sur le revenu d’une partie des dépenses. Le CITE peut être attribué aussi bien à des personnes locataires que propriétaires, cependant le logement concerné doit avoir été construit depuis plus de deux ans. Après juin, le CITE ne concernera plus les chaudières fioul.


Commentaires
meneses alves

Loi de finances adoptée : ce qui va changer pour les foyers chauffés au fioul en 2018


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies (ou autres traceurs) stockés par votre navigateur, qui nous permettent de vous proposer des offres et services personnalisés. En savoir plus