Le prix du fioul baisse pour la première fois depuis un mois !

Publié le par Emmeline Guiragossian dans Evolution du prix du fioul

Graphique d'évolution du prix du fioul 5 septembre 2016

Le prix du fioul évolue en légère baisse cette semaine, après un mois d’août en forte hausse car le cours du pétrole hésite à l’approche de la réunion des pays producteurs en fin septembre.

Légère baisse du prix du fioul cette semaine

Selon nos relevés quotidiens, le prix du fioul domestique en France est passé de 629 euros les 1000 litres le lundi 29 août à 624 euros ce lundi 5 septembre, soit une baisse de 5 euros en une semaine.

Le cours du fioul recule légèrement cette semaine, après un mois d’août en forte hausse, car le cours du pétrole hésite entre les espoirs d’accord des pays producteurs avant la réunion de septembre et l’offre qui reste conséquente.

Pour connaître le prix du fuel
dans votre commune,
faites un devis !

Faut-il acheter du fioul en début septembre ?

Conseil d'achat de fioul

Le prix du fioul baisse cette semaine, c’est une bonne nouvelle pour la première semaine de septembre.

L’hiver est encore loin et le beau temps est toujours présent mais il vaut mieux vérifier son chauffage avant les premiers froids pour éviter les pannes et autres urgences. Vous pouvez commencer à anticiper et préparer le redémarrage de chaudière en automne en commandant du fioul dès maintenant. Pour vous aider, voici 5 conseils pour vérifier son chauffage avant l’hiver prochain.

En septembre c’est encore le temps d’effectuer son entretien de chaudière annuel. En hiver il est plus difficile de s’organiser avec les professionnels du chauffage qui ont des plannings beaucoup plus chargés. N’hésitez pas à faire un devis d’entretien de chaudière sur FioulReduc.

Le pétrole recule avec des désaccords des pays producteurs de pétrole

Le cours du pétrole évolue en dessous de 50 dollars le baril depuis deux semaines. En effet, malgré les espoirs d’accord entre les pays producteurs à l’approche de la réunion en fin septembre à Alger, l’Arabie Saoudite, l’Irak et l’Iran, trois importants exportateurs augmentent leur production, ce qui accentue la surabondance de l’offre de pétrole.

Autre facteur de baisse, la hausse du dollar la semaine dernière, suite à de nouvelles déclarations de responsables de la Fed (Réserve fédérale). En effet, le renforcement du dollar a tendance à ralentir les achats de pétrole pour les investisseurs munis d’une autre monnaie, comme l’euro. Le pétrole étant libellé en dollar, il devient alors plus cher pour ces acheteurs. Le dollar semble toutefois s’affaiblir, ce qui pourrait contribuer à relever les cours du pétrole cette nouvelle semaine.

Le président russe Vladimir Poutine s’est dit prêt à collaborer avec les pays producteurs de brut pour limiter l’offre de pétrole et relever les prix du marché, envisageant un gel de la production. Si l’Arabie Saoudite souhaite aussi aboutir à un accord, le pays estime de son côté qu’un gel de la production n’est pas nécessaire.


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *