Le prix du fioul hésite avant la réunion des producteurs de pétrole – Semaine du 23 mai 2016

Publié le par Guillaume Bort dans Evolution du prix du fioul

Graphique d'évolution du prix du fioul 31 mai 2016

Le prix du fioul hésite cette semaine, à l’approche de la réunion des pays producteurs de pétrole le 2 juin à Vienne.

Le prix du fioul en forte augmentation cette semaine

Selon nos relevés hebdomadaires, le prix du fioul cette semaine est de 679 euros les 1000 litres, soit 50 euros de plus que la semaine dernière.

Le prix du fioul augmente depuis trois semaines en raison d’une baisse de l’offre de pétrole, bon signe pour limiter la surabondance d’offre mondiale. Le cours du fuel hésite cependant avant la réunion des producteurs de pétrole à Vienne ce jeudi.

Pour connaître le prix du fuel
dans votre commune,
faites un devis !

Comment évolue le prix du fioul cette semaine ?

Conseil d'achat de fioul

Les distributeurs de fioul rencontrent des problèmes d’approvisionnement ces dernières semaines en raison des grèves de raffineries de pétrole initiées pour lutter contre la loi Travail. Si vous choisissez d’acheter du fioul cette semaine, prévoyez des retards de livraison.

Côté météo, le temps est humide et frais dans l’Hexagone, avec des alertes inondations et orages dans plusieurs régions. Vous avez peut-être rallumé votre chauffage en raison de la baisse des températures observée cette semaine. Si votre cuve n’est pas remplie, vous pouvez commander du fioul au printemps pour éviter les pannes de chauffage lors de périodes plus fraîches comme cette semaine.

Le pétrole passe au-dessus de 50 dollars le baril pour la première fois depuis 7 mois

Le cours du pétrole a fortement augmenté cette semaine à l’approche de la réunion des membres producteurs de l’OPEP le 2 juin à Vienne. Le marché est influencé ce mois-ci par une offre moins importante due aux perturbations sur des sites pétroliers, au Nigeria ou encore au Canada.

Le baril de Brent est repassé au-dessus du seuil symbolique de 50 dollars pour la première fois depuis le 4 novembre ce jeudi, soit depuis sept mois. La hausse du cours du pétrole s’est en effet accélérée cette semaine en raison d’une nette baisse des réserves américaines annoncée par le Département américain de l’Energie. Cette annonce a renforcé les espoirs d’un rééquilibrage du marché que plusieurs experts envisagent pour 2017.

Cependant, l’Irak prévoit de livrer cinq millions de barils de pétrole supplémentaires en juin, ce qui devrait renforcer l’offre déjà surabondante de brut. Le marché reste donc tendu à l’approche de la réunion de l’OPEP car plusieurs pays producteurs ne sont pas prêts à diminuer leur offre.


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *