Le prix du fioul poursuit sa baisse à l’approche de l’été, tendu par le Brexit – Semaine du 13 juin 2016

Publié le par Guillaume Bort dans Evolution du prix du fioul

Graphique d'évolution du prix du fioul 20 juin 2016

Le prix du fioul continue de baisser à l’approche de l’été et retrouve son niveau d’avant les grèves car le marché est tendu par la possible sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne.

Le prix du fioul baisse la dernière semaine du printemps

Le prix du fioul domestique s’établit à 652 euros les 1000 litres cette semaine, soit 9 euros de moins que la semaine dernière.

Le prix du fioul baisse pour la dernière semaine du printemps, après un mois de mai tendu en raison des mouvements de grèves et de la fermeture des raffineries.

Pour en savoir plus, consultez notre article sur les conséquences du blocage des raffineries sur le prix du fioul en France et consultez sur Zagaz les stations-service en rupture de carburant.

Pour connaître le prix du fuel
dans votre commune,
faites un devis !

Quelle est l’évolution du prix du fioul en France cette semaine ?

Conseil d'achat de fioul

Le prix du fioul continue de baisser cette semaine en France, retrouvant son niveau d’avant grèves.

Côté météo, les températures augmentent cette première semaine d’été, mais le temps reste mitigé et humide dans certaines régions.

La saison estivale est propice à l’achat groupé et à l’entretien de chaudière. Si vous souhaitez remplir votre cuve dès maintenant pour l’automne prochain, c’est le bon moment pour passer une commande de fioul. Pensez à l’achat groupé de fioul si vous souhaitez économiser sur votre facture.

Bénéficiez en ce moment de 100 euros de bons cadeaux disponibles dans 130 enseignes partenaires (Casino, PhotoBox, La Redoute, Price Minister…) en organisant une commande groupée, avec l’opération Capitaine Fioul.

Le cours du pétrole évolue à la baisse, influencé par les craintes sur le Brexit et la reprise de la production dans plusieurs pays

Le pétrole est redescendu juste en dessous de 50 dollars le baril cette semaine. Le marché est sous tension, en raison d’un possible Brexit. Les Britanniques se préparent en effet à voter le 23 juin un référendum qui décidera si le Royaume-Uni reste ou sort de l’Union Européenne. Une sortie de l’UE pourrait avoir des conséquences considérables sur l’économie, ce qui pèse sur les marchés.

Du côté de l’offre, les perspectives sur la production de pétrole au Canada et en Afrique sont meilleures, ce qui ralentit les espoirs d’une baisse significative de l’offre. En effet, le Canada a repris sa production, après l’avoir suspendu à cause d’incendies survenus en mai dans plusieurs raffineries du pays.

La Libye ainsi que le Nigeria devraient aussi accentuer leur production de pétrole, ce qui retarderait les espoirs d’un rééquilibrage entre l’offre et la demande.


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *