Le prix du fioul continue sa dégringolade – Semaine du 11 au 15 janvier 2016

Publié le par Emmeline Guiragossian dans Evolution du prix du fioul

Evolution des prix du fioul au 18 janvier 2016
Malgré la hausse de la TICPE le 1er janvier, le prix du fioul repart à la baisse cette semaine, une bonne nouvelle alors que les températures ont chuté en France.

Le prix du fioul repart à la baisse

Le prix du fioul s’établit en moyenne à 549 euros les 1000 litres en moyenne cette semaine sur toute la France, soit une baisse importante de 22 euros par rapport à la semaine dernière.

La hausse de la taxe TICPE sur les produits énergétiques, le 1er janvier, n’a pas pesé longtemps dans le cours du fioul. En effet, le pétrole continue de baisser et en deux semaines, le carburant de chauffage est revenu à son niveau de prix avant l’augmentation des taxes. Il se situe maintenant au plus bas depuis mai 2009, avec un prix de 534 euros les 1000 litres.

Pour connaître le prix du fuel
dans votre commune immédiatement,
faites un devis !

Faut-il commander du fioul maintenant ?

Conseil d'achat de fioul

L’augmentation de la TICPE a eu un bref effet sur le prix du fioul. En effet, le cours du fioul a été rapidement rattrapé par la surabondance de l’offre mondiale de pétrole. Le prix du fioul est au plus bas depuis 6 ans, une bonne nouvelle pour les Français, alors que les températures ont commencé à fortement chuter. C’est donc le moment idéal pour passer votre commande de fioul domestique et remplir votre cuve pour l’hiver.

Bon plan : Jusqu’au 31 janvier, bénéficiez chaque jour d’une promotion sur le prix du fioul, en fonction de la météo. Plus il fait froid moins vous payez !

Si vous ne souhaitez pas commander tout de suite ou que votre cuve est déjà pleine, n’hésitez pas à consulter régulièrement l’évolution des prix du fioul au quotidien dans votre région, pour acheter au meilleur moment.

Le pétrole au plus bas depuis 2003

Le pétrole est passé sous la barre des 30 dollars le baril cette semaine, son plus bas niveau depuis fin 2003, soit depuis 12 ans. Les cours ont connu un rebond technique en milieu de semaine, sans toutefois basculer à la hausse. En effet, les investisseurs ont touché des bénéfices sur leurs prévisions à la baisse.

Ce léger rebond n’a cependant pas duré, car le marché est toujours dominé par la surabondance de l’offre mondiale de pétrole par rapport à la demande. Selon les analystes, les cours devraient se relever de manière significative qu’à partir du troisième trimestre 2017.

Les stocks de pétrole brut et d’essence américains ont augmenté de 200 000 barils par jour la semaine précédente. De plus, l’Arabie Saoudite refuse toujours de baisser sa production de pétrole, afin de maintenir ses parts de marché. Enfin, la plupart des sanctions contre l’Iran sont désormais levées. Le pays peut donc produire et exporter de nouveau du pétrole. La chute de l’or noir créée des tensions entre les membres de l’OPEP. Le président du cartel souhaite une réunion d’urgence en début mars, précisant : « Nous avions dit que si le prix atteignait 35 dollars le baril, nous commencerions à examiner la convocation d’une réunion extraordinaire ».

Concernant la demande, la bourse de Shanghai a chuté de plus de 5% cette semaine. Cette baisse confirme l’affaiblissement de l’économie chinoise, premier pays consommateur de pétrole, et donc les craintes sur la demande.


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *