Quelle chaudière fioul choisir ?

chaudière fioul

Maryunin Yury Vasilevich / Shutterstock

Loin d’être délaissée par les particuliers malgré la hausse constante du prix des combustibles, la chaudière fioul a même évolué considérablement en termes de performance et d’écologie. Si les autres matériels (au gaz et bois, principalement) ont gagné la plus grande part de marché, la chaudière fioul reste en vogue, offrant des possibilités d’économie nettement plus élevées qu’auparavant.

Aujourd’hui, le marché des chaudières fioul est partagé entre les modèles classiques, basse température, à ventouse, à condensation, mixte et cogénération.

La chaudière fioul classique

Modèle traditionnel fonctionnant au fioul domestique, la chaudière fioul classique brûle le combustible contenu dans un réservoir pour réchauffer l’eau circulant dans le circuit de chauffage.

Moins chère à l’achat (environ 2000 euros), la chaudière classique s’adresse surtout aux petits consommateurs dans un cadre d’utilisation modéré (chauffage d’appoint, dans des zones tempérées). En raison de son faible rendement, ce type de chaudière est aujourd’hui remplacé par les chaudières bois ou gaz.

La chaudière basse température

Une chaudière fioul basse température se base sur le principe du chauffage classique, mais fonctionne en chauffant l’eau à des températures plus basses. Son principal avantage, c’est qu’elle permet de réduire considérablement la consommation de fioul.

Vendue en moyenne à 4000 euros, la chaudière basse température fonctionne de manière optimale, uniquement si elle est reliée à des radiateurs ou planchers chauffants basse température.

La chaudière à ventouse

Bien souvent associée avec les chaudières basse température ou à condensation, la chaudière à ventouse fonctionne sans l’utilisation de cheminée, mais nécessite en échange un système de tubes de prise d’air et d’évacuation de fumées installé à l’extérieur du logement. Étanche et performante, elle a également fait ses preuves dans la sécurité de fonctionnement du chauffage.

Le prix d’une chaudière à ventouse oscille entre 2500 et 3500 euros.

La chaudière à condensation

La chaudière fioul à condensation s’appuie sur le même principe de fonctionnement que le chauffage classique, à différence près qu’elle récupère la vapeur d’eau rejetée lors de la combustion pour chauffer l’eau de la chaudière au travers du circuit. Beaucoup plus rentable, elle permet de réduire jusqu’à 30 % la consommation énergétique dans un logement correctement isolé.

Seul inconvénient, son prix est nettement élevé : comptez entre 3000 et 7000 euros en fonction du modèle.

La chaudière mixte

Fonctionnant au bois et au fioul domestique, la chaudière fioul mixte est composée d’une chambre monobloc à deux corps, d’un tableau de bord, d’une canalisation d’évacuation des fumées, et d’un commutateur du changement de combustibles. Polyvalente, elle utilise deux énergies complémentaires nécessaires à un rendement énergétique optimal (jusqu’à 90 %) et à tout le confort d’un logement moderne.

Tarifé en moyenne à 5000 euros, ce type de chaudière fioul nécessite l’installation d’une cuve de stockage de plus de 1000 litres.

La chaudière à micro-cogénération

Basée sur le système de cogénération (production combinée d’électricité et de chaleur), la chaudière à cogénération utilise l’électricité pour générer de la chaleur qui sera ensuite utilisée pour le chauffage. Parmi ses avantages, la cogénération (dans l’usage domestique, on parle de micro-génération) fournit le chauffage et l’eau chaude, tout en produisant de l’électricité.

Cependant, cette technologie est encore handicapée par ses bruits de fonctionnement et son prix d’investissement très élevé (comptez au moins 6000 euros pour un modèle d’entrée de gamme). Pour en savoir plus vous pouvez consulter notre article complet sur la chaudière micro cogénération.


Ces informations vous ont-elles été utiles ?
  • Pas utile du tout
  • Pas très utile
  • Plutôt utile
  • Très utile
  • Extrêmement utile