Le prix du fioul stable face à la surabondance persistante de pétrole – Semaine du 11 au 16 mai

Publié le par Guillaume Bort dans Evolution du prix du fioul

 

Graphique d'évolution des prix du fioul du 15 mai 2015

Le prix du fioul se maintient à un niveau élevé. Le contexte d’abondance de pétrole reste insuffisant face aux facteurs de hausse pour faire baisser les prix de manière significative.

Le prix du fioul stable dans un marché indécis

Le prix moyen du fioul s’établit cette semaine à 762 euros pour une livraison de 1000 litres de fioul ordinaire. Le prix est donc presque stable par rapport à notre relevé de prix de la semaine dernière, où il fallait débourser 758 euros toujours pour une livraison de 1000 litres.

Le cours du pétrole se maintient

Le pétrole ne trouve pas de tendance franche d’évolution et reste stable cette semaine. Le contexte d’offre mondiale en surabondance par rapport à la demande et les différents facteurs de hausse sont insuffisants pour faire évoluer les prix.

A noter que l’OPEP se réunira le 5 juin pour décider ou non de l’ajustement des volumes de production afin d’équilibrer l’offre et la demande ou conserver le rythme de production actuel.

Facteurs de hausse des prix cette semaine

Facteurs de hausse

Reflux du dollar face aux autres monnaies

Le dollar est actuellement en baisse, ce qui facilite l’achat de pétrole pour les investisseurs munis d’autres devises, notamment pour l’euro. En effet, le pétrole est plus accessible aux investisseurs ce qui tire les prix à la hausse. En contrepartie, un dollar en baisse permet aux Européens davantage de fioul pour la même somme en euros.

Facteurs de baisse du prix du fioul

Facteurs de baisse

L’augmentation de la production de pétrole de l’OPEP tempère la baisse de production américaine

La production de l’OPEP a augmenté d’environ 800 000 barils par jour depuis ces deux derniers mois. Alors que l’offre de pétrole était déja en surabondance, cette augmentation empêche les prix du pétrole de remonter malgré la baisse de la production américaine et la fermeture de plusieurs puits de pétrole.

L’ex-ministre qatari du pétrole s’oppose à une réduction unilatérale de la production de l’OPEP

L’ex-ministre qatari du Pétrole, Abdallah al-Attiyah, s’est exprimé cette semaine sur l’éventualité d’une réduction unilatérale de la production de pétrole brut de l’OPEP à l’approche de sa prochaine réunion le 5 juin. Le ministre se dit en effet contre cet ajustement et ajoute qu’un baril à 100 dollars n’est pas envisageable, mais que les cours pourraient se stabiliser autour de 60-70 dollars.

Il estime qu’une réduction unilatérale de la production de pétrole des membres de l’OPEP ne serait pas profitable. Les autres pays exportateurs profiteraient de l’occasion pour augmenter leur production et gagner des parts de marché.

L’OPEP est actuellement en pourparlers avec les autres pays producteurs, espérant trouver un accord avant la réunion de juin. Pour rappel, le cartel produit à lui seul 30% du pétrole mondial.

Faut-il acheter du fioul cette semaine ?

Conseil d'achat de fioulMalgré une hausse progressive des prix depuis avril le cours du fioul a tendance à se stabiliser car l’offre est toujours en surabondance.

Si vous souhaitez déjà faire votre plein de fioul pour l’automne ou si vous avez un besoin plus immédiat vous pouvez profiter encore des prix bas et acheter votre fioul dès maintenant, avant une éventuelle remontée des prix en juin.


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *