Facture de fioul trop élevée ? Payez en plusieurs fois sur FioulReduc

Publié le par Guillaume Bort dans FioulReduc

Guillaume Bort, Président de FioulReduc

Dans le cadre du lancement de son nouveau service de « Paiement en 3 fois par carte bancaire, 100% Web et immédiat », Guillaume Bort, Président de FioulReduc.com, revient sur le phénomène de précarité énergétique et le défi qu’il représente pour le secteur.

La Rédaction : Pourquoi lancer un nouveau service de paiement en plusieurs fois ?

Guillaume Bort : Plus que jamais, la facture d’énergie pèse de manière très significative sur le budget des ménages français. Entre 2009 et 2012, le budget des ménages consacré à leurs dépenses en énergie (ex. chauffage, cuisine, carburant) est passé de 2660 à 3204 euros / an. Il s’agit d’une hausse de près de 550 euros en seulement 4 ans.

Par ailleurs et contrairement à l’électricité ou au gaz, il n’est pas commun de « mensualiser » sa facture de fioul domestique. Les ménages se chauffant au fioul domestique se retrouvent ainsi avec des factures de près de 1000 euros, à régler en une fois.

Il y avait donc urgence et nous nous devions de mettre à disposition des français un service permettant aux ménages d’échelonner le règlement de leur facture de fioul.

La Rédaction : Mais des solutions existent déjà aujourd’hui telles que le paiement en plusieurs chèques ou le montage d’un dossier de crédit ?

Guillaume Bort : Sous l’effet conjoint de la diminution du pouvoir d’achat et de l’augmentation du prix du fioul, le nombre d’impayés va malheureusement en augmentant. Les distributeurs sont donc de plus en plus nombreux à ne plus accepter les fameux chèques tiroirs.

Les « honnêtes gens », dont le budget du ménage ne permet pas de payer d’une seule traite, se retrouvent donc piégés. Enfin, concernant le dossier de crédit, il est souvent perçu par les clients comme stigmatisant et fastidieux à monter (photocopie de pièce d’identité, feuilles d’impôts, RIB, dernières feuilles de paye, etc.). Le client souhaite aujourd’hui, une solution 100% web, avec réponse instantanée.

Ce nouveau service FioulReduc réussit donc à réconcilier l’inconciliable : offrir la garantie au distributeur qu’il sera bien réglé pour sa livraison et aider les ménages français à étaler leurs dépenses.

La Rédaction : Comment fonctionne concrètement votre service de paiement en 3 fois par carte bancaire ?

Paiement_en_3_fois_FioulReducLe fonctionnement du paiement du fioul en trois fois est extrêmement simple. Prenons l’exemple d’un client souhaitant régler en 3 fois sa commande de fioul de 600 litres :

  1. Il se rend sur fioulreduc.com et obtient immédiatement en ligne son devis de fioul
  2. Il choisit le paiement en 3 fois par carte bancaire et renseigne les informations demandées par notre partenaire financier FRANFINANCE (filiale de la Société Générale)
  3. Il obtient dans la seconde une réponse de FRANFINANCE et si son dossier est accepté, il sera prélevé selon l’échéancier suivant : 1ère mensualité de 200 EUR + 18 EUR de frais de dossier, 2ème mensualité de 200 EUR et enfin une 3ème mensualité de 200 EUR

La Rédaction : La précarité énergétique touche aujourd’hui de nombreux français. Qu’en est-il exactement de ce phénomène ?

Guillaume Bort : Un ménage est considéré comme précaire énergétique lorsqu’il consacre plus de 10 % de ses ressources pour chauffer son logement. On estime que le phénomène de précarité énergétique touche aujourd’hui 3,5 millions de ménages français, soit environ 13% des foyers.

On distingue deux types de ménage tout particulièrement exposés à la précarité énergétique. D’une part les propriétaires de 65 ans et plus (retraités), habitant en zone rurale dans des maisons individuelles mal isolées (souvent construites avant 1975) et, d’autre part, les jeunes ménages citadins et locataires, habitant en logement collectif.

Il s’agit d’un phénomène d’ampleur qui devrait aller en s’accentuant dans les années à venir, sous l’effet conjoint de la diminution des revenus des foyers, de la dégradation progressive du parc de logements et, enfin, de l’augmentation continuelle du prix de l’énergie.

La Rédaction : Quelles sont les aides proposées par les distributeurs de fioul pour aider les clients au quotidien ?

Guillaume Bort : Dans la lutte contre la précarité énergétique, il est essentiel de distinguer les « mesures préventives », des « mesures curatives ». L’amélioration de la performance énergétique des bâtiments est une mesure préventive, de long-terme, permettant de réduire la consommation d’un foyer. La mise en place d’un chèque énergie, qui semble être envisagée par le Président de la République, est une mesure curative (court-terme), permettant de réduire immédiatement le montant de la facture.

Bien que notre service de paiement en plusieurs fois se rapproche, de par sa nature, des mesures curatives, on ne peut à proprement parler de solution visant à lutter contre la précarité énergétique. Toutefois, à notre échelle bien entendu, cela participe d’une prise de conscience collective du secteur qu’il est nécessaire de communiquer davantage sur les aides existantes.

En effet des solutions permettant de réduire le « bill shock » (1) existent chez les distributeurs de fioul : la mensualisation (ex. Total, Picoty), le paiement en plusieurs fois (ex. Bolloré, Total) ou encore les éco-gestes visant à réduire la consommation (ex. Picoty, Caldeo). Il y a également les nombreuses actions menées par les distributeurs indépendants et notamment par l’Association Solidarité Fioul qui travaille avec les Restos du Cœur en vue d’aider les plus démunis. Et c’est sans compter la participation de Total au programme « Habiter mieux » de l’ANAH, visant à améliorer la performance énergétique des logements. Il y a donc aujourd’hui un foisonnement de dispositifs – tant curatifs que préventifs, visant à aider les foyers les plus démunis se chauffant au fioul domestique.

A notre échelle, nous souhaitons apporter notre pierre à l’édifice et contribuer à la communication de ces aides auprès du plus grand nombre, dans l’intérêt des clients et du secteur.

(1) « Bill shock », littéralement choque de la facture en français, est une expression anglo-saxonne utilisée notamment dans le secteur de la téléphonie mobile. Elle matérialise l’effet de surprise du consommateur qui, à la lecture de sa facture, découvre un montant auquel il ne s’attendait pas.


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *