Le prix du fioul domestique reste stable cette semaine du 21 au 25 juillet

Publié le par Guillaume Bort dans Evolution du prix du fioul

Graphique de l'évolution des prix du fioul au 25 juillet 2014

Le prix du fioul plutôt orienté à la hausse ces dernières semaines mais n’explose pas pour autant. Les événements géopolitiques actuels s’essoufflent assez rapidement et n’influencent que peu les cours du pétrole pour l’instant. 

Stabilisation du prix du fioul cette semaine

Le prix moyen du fioul s’établit à 853€ pour 1000 litres de fioul ordinaire cette semaine contre 852€ la semaine précédente, soit une hausse légère de 1 euro en moyenne pour une livraison de fioul de 1000 litres. En effet, le cours du pétrole et par conséquent du fioul ont très légèrement augmenté cette semaine malgré les événements géopolitiques de ces dernières récents mais cette augmentation reste toutefois très légère.

Facteurs de hausse du prix

Facteurs de hausse

1. Etats-Unis : net recul des stocks et forte demande en brut / expiration du contrat de livraison

2. Libye et Irak : le risque de violences a pesé sur les prix du pétrole

Facteurs de baisse du prix du fioul

Facteurs de baisse

3. Ukraine : inquiétudes géopolitiques suite au crash aérien, prise de bénéfices des opérateurs financiers

4. Hausse du dollar

Retrouvez en fin d’article une analyse plus détaillée des facteurs de l’évolution du prix du fioul cette semaine.

Quelle évolution du prix du fioul pour les semaines à venir ?

Le prix du fioul qui suit de près l’évolution des cours pétroliers se stabilise ces dernières semaines et reste lié aux événements géopolitiques notamment en Ukraine et en Irak. La tendance est à la stabilisation des prix du pétrole. Les événements géopolitiques actuels ne semblent pas vraiment toucher le secteur pétrolier, cependant, la vigilance reste d’actualité.

Faut-il acheter du fioul maintenant ?

Conseil d'achat de fioulLe marché pétrolier reste fragile et volatil face aux événements géopolitiques des mois de juin et juillet. Toutefois, la tendance est à la stabilisation du prix du fioul et continue donc sur la lancée des prix du fioul en juin, malgré la situation critique en Irak, ou encore en Ukraine.

Si vous souhaitez passer une commande de fioul ou réapprovisionner votre cuve en vue de l’hiver prochain   c’est le bon moment puisque les prix sont stables pour l’instant. Si vous désirez surveiller l’évolution des prix du fioul, restez attentifs aux évolutions du cours pétrolier qui pourrait augmenter, en consultant nos billets hebdomadaires du prix du fioul.

Évolution détaillée des cours du fioul cette semaine

1.La baisse plus importante que prévue des stocks de bruts aux Etats-Unis a contribué à la hausse des prix du pétrole cette semaine. En effet, la diminution des stocks et la baisse des réserves sont synonymes de forte demande d’or noir. De plus les cadences des raffineries américaines sont très élevées. Cependant, les opérateurs ont effectué une remise à niveau pour des prix du pétrole plus abordables suite à la publication du rapport hebdomadaire sur les stocks de brut et de produits pétroliers aux Etats-Unis. Cette publication avait fait basculer les prix à la hausse et les opérateurs ont jugé cette hausse exagérée.

L’augmentation des prix aux Etats-Unis cette semaine est aussi due à l’expiration du contrat de livraison en août qui a provoqué une vague d’achats des consommateurs, voulant s’assurer de la disponibilité du brut au mois d’août sur le marché physique.

2.L’inquiétude des investisseurs sur de possibles violences plus accrues en Libye et en Irak a maintenu le cours du pétrole en hausse.

3. La situation en Ukraine, ponctuée par le crash d’un avion malaisien dans l’est du pays, n’a pas encore eu de graves conséquences sur le prix du pétrole. Les investisseurs ont effectué quelques prises de bénéfices car méfiants de la situation, ils avaient prévu une augmentation possible des prix, qui n’a pas eu lieu. Cependant, la vigilance sur l’évolution des tensions entre Ukraine et Russie reste de mise et les investisseurs restent sur leurs gardes. En effet, 30% de l’approvisionnement du marché européen de l’énergie provient des importations de gaz et de pétrole de Russie.

4. Aux Etats-Unis, la hausse du dollar pénalise le prix du pétrole car les achats d’actifs libellés en dollars notamment le brut sont moins attractifs pour les investisseurs munis d’autres devises lorsque le billet en dollar est cher.


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *