Menu

Installation de chaudières fioul interdite dès 2022 : ce qui change ou pas

Publié le par Emmeline Guiragossian dans Toute l'actualité du Fioul
Mis à jour le

Crédit photo : Shutterstock / 13977013

Alors que le gouvernement a annoncé fin juillet la fin des installations de chaudières fioul à partir de 2022, le secteur a pris la parole pour répondre aux inquiétudes des foyers chauffés au fioul domestique ainsi qu’aux professionnels concernés.

L’interdiction concerne en réalité le fioul à 100% fossile

Suite à l’annonce choc du gouvernement sur l’interdiction d’installer une chaudière fioul à partir de 2022 Frédéric Plan, secrétaire général de la Fédération française des combustibles, carburants et chauffage (FF3C) a pris la parole en précisant que ce sont les chaudières qui utilisent du fioul à 100% fossile qui seront interdites et non le fioul à proprement parlé.

Emmanuelle Wargon, ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique, et chargée du Logement, a été interrogée par le magazine Génie Climatique. Lors de cet entretien Emmanuelle Wargon a confirmé que le gouvernement fixera d’ici la fin de l’année un seuil d’émission de CO2 à ne pas dépasser pour tout type d’équipement de chauffage et qu’il n’est en effet pas question d’interdire de potentielles chaudières fioul qui pourraient fonctionner selon les nouvelles normes.

Le secteur travaille sur un biofioul à 30% de colza

Le biofioul, un fioul plus écologique composé de colza produit en France existe déjà mais ne contient que 5% de colza.

Le secteur travaille actuellement sur le biofioul (F30), composé à 70% de fioul domestique et de 30% d’ester de colza. Le secrétaire général de la FF3C assure que le biofioul F30 est l’énergie de chauffage qui intègre la plus grande part d’énergie renouvelable en dehors du bois et donc devant l’électricité ou le gaz. Les professionnels attendent l’homologation d’une taxation spécifique à la partie bio de ce fioul pour le commercialiser.

Frédéric Plan explique que les brûleurs peuvent être changés sur les chaudières fioul déjà existantes, afin de rendre la chaudière compatible à un fioul plus écologique. Par ailleurs, des chaudières fioul de classe A, fonctionnant exclusivement avec ce type produit, devraient bientôt être disponibles sur le marché.

Les réparations, dépannages et entretiens de chaudière fioul toujours possibles

Même si l’installation de chaudières fioul sera interdite à partir de 2022, le gouvernement a précisé que les services sur les chaudières déjà installées ne seront pas supprimés, à savoir les dépannages ainsi que l’entretien annuel de chaudière. De plus, il sera toujours possible de réparer sa chaudière et de remplacer certaines pièces comme le brûleur. L’interdiction concerne en effet seulement l’installation d’une nouvelle chaudière fioul.

Si une chaudière fioul défectueuse doit être remplacée il sera donc obligatoire à partir de 2022 de changer pour une installation de chauffage qui utilise une autre énergie, telle qu’une chaudière gaz à condensation si votre ville est raccordée au gaz ou encore une pompe à chaleur. Il devrait par ailleurs être possible de changer pour une chaudière fioul fonctionnant exclusivement avec du biofioul F30, l’objectif du gouvernement étant de ne pas revenir en arrière, en ne permettant pas aux nouvelles chaudières d’utiliser du fioul à 100% fossile.

Si votre chaudière connaît actuellement des défaillances ou est ancienne vous pouvez la remplacer jusqu’à fin 2021 par une chaudière de très haute performance énergétique à condensation ou une chaudière de haute performance de classe A ou B.


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies (ou autres traceurs) stockés par votre navigateur, qui nous permettent de vous proposer des offres et services personnalisés. En savoir plus