Bonne nouvelle : le froid revient mais le prix du fioul baisse – Semaine du 8 au 12 février 2016

Publié le par Guillaume Bort dans Evolution du prix du fioul

Graphique d'évolution du prix du fioul semaine du 8 février 2016
Le froid est de retour cette semaine et le prix du fioul repart à la baisse. Une très bonne nouvelle pour tous ceux qui se chauffent au fioul.

Légère baisse du prix du fioul cette semaine

Le prix du fioul domestique en France baisse légèrement cette semaine, après une hausse depuis deux semaines, porté par l’espoir d’un accord entre les pays producteurs de pétrole. Le fioul s’établit à 527 euros les 1000 litres cette semaine, soit une baisse de 10 euros par rapport à la semaine dernière.

Pour connaître le cours du fuel
dans votre commune immédiatement,
faites un devis !

Faut-il commander dès maintenant ?

Conseil d'achat de fioul

Alors que le froid fait son grand retour en France cette semaine, le prix du fioul baisse après deux semaines de hausse. Une excellente nouvelle pour les Français qui se chauffent au fioul domestique !

Vous pouvez donc passer votre commande de fioul dès maintenant si vous avez besoin de remplir votre cuve pour l’hiver.

Si vous venez à manquer de fioul, vous pouvez commander en urgence du fioul domestique sur FioulReduc.com.

De plus, le cours du pétrole hésite, dans l’espoir d’un accord entre les pays exportateurs de pétrole. Les prix peuvent donc augmenter si un accord se concrétise. Ce n’est cependant pas encore le cas, car certains pays refusent de baisser leur quota de production. Vous pouvez suivre l’évolution des prix du fioul au quotidien dans votre région, pour acheter au meilleur moment et au meilleur prix.

Échec d’accord entre les pays exportateurs de pétrole : le prix du pétrole baisse

Le prix du pétrole est retombé sous la barre des 30 dollars le baril à New-York cette semaine. Malgré le souhait de certains pays producteurs de pétrole de baisser leur production dans un accord commun (pays membres de l’OPEP, Russie), l’Arabie Saoudite reste pour le moment attachée à ses intérêts face au pétrole de schiste des États-Unis et refuse donc de ralentir sa production. Cette situation met en difficulté le Venezuela ou encore le Nigeria. Par ailleurs, le Venezuela a décrété l’état d’urgence économique en fin de semaine.

Parallèlement, la baisse des réserves américaines de pétrole brut cette semaine n’a pas suffi à faire remonter les cours, car l’offre d’or noir reste surabondante face à une demande en berne.


Commentaires
MAZAT

Graphique : 0,537 euros le litre
Commentaire : 527 euros les 1000 litres
Quel tarif faut-il retenir ?

Francois T.

Bonjour Roger. Merci pour votre commentaire et votre œil aiguisé qui repéré l’erreur qui s’était glissée dans le graphique. C’est maintenant corrigé. Bonne journée.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *