Forte hausse du prix du fioul – Semaine du 7 au 11 mars 2016

Publié le par Guillaume Bort dans Evolution du prix du fioul

 

Graphique d'évolution du prix du fioul semaine du 14 mars 2016
Le prix du fioul rebondit depuis 3 semaines, dans un contexte où le cours du pétrole augmente suite aux espoirs d’accord sur le gel de la production.

Le prix du fioul en forte hausse depuis 3 semaines

Le prix du fioul en France est de 565 euros les 1000 litres en moyenne cette semaine, soit 23 euros de plus que la semaine dernière. Pour rappel, le fioul est en hausse depuis 3 semaines, dans un contexte où les pays producteurs de pétrole tentent de trouver des solutions pour limiter la surabondance d’offre mondiale.

Pour connaître le cours du fuel
dans votre commune immédiatement,
faites un devis !

Faut-il commander du fioul maintenant ?

Conseil d'achat de fioul

Le prix du fioul est en hausse depuis trois semaines et pourrait continuer à augmenter. En effet, les pays producteurs de pétrole (OPEP et hors OPEP) pourraient se réunir en avril afin de discuter des solutions pour rééquilibrer le cours de l’or noir. Si vous avez besoin de fioul domestique, vous pouvez passer votre commande de fioul dès maintenant, avant une hausse plus importante des prix.

Vous avez besoin d’une livraison urgente de fioul ? N’hésitez pas à passer une commande de fuel en livraison express (sous 24 heures) sur Fioul Reduc.

Des espoirs sur l’offre de pétrole toutefois limités

Le nombre de puits de pétrole en activité aux États-Unis continue à diminuer au plus bas depuis décembre 2009. De plus et d’après les chiffres hebdomadaires du ministère de l’Énergie américain, la consommation est plus forte que prévu aux États-Unis cette semaine. En effet, la consommation d’essence et de produits distillés, dont fait partie le fioul de chauffage (fioul domestique ou FOD), est plus importante que prévu, bon signe pour la demande mondiale.

Néanmoins le marché du pétrole reste tendu. En effet, le ralentissement économique de la Chine depuis plus d’un an n’est pas bon signe pour la demande, car l’Empire du Milieu est le premier pays consommateur de pétrole.

L’Iran refuse de geler sa production de pétrole

Même si des pays producteurs issus de l’OPEP et hors OPEP comme l’Arabie Saoudite, le Venezuela, le Qatar et la Russie ont pris la décision de geler leur production de pétrole, d’autres ne sont pas prêts à faire de même. En effet, le ministre koweïtien du Pétrole a déclaré que le pays n’agirait que si l’Iran gèle aussi sa production.

Or, pour l’instant l’Iran ne souhaite pas participer au rééquilibrage des prix du marché tant que le pays n’a pas atteint quatre millions de barils de pétrole par jour. L’Iran est autorisé à exporter de nouveau du pétrole depuis le début d’année, suite à la levée des sanctions occidentales sur le nucléaire. Le pays produit actuellement 3 millions de barils par jour et souhaite augmenter son quota afin de retrouver une place importante sur le marché de l’or noir.

Par ailleurs, l’Agence internationale de l’énergie a prédit un rééquilibrage du marché fin 2016. Alors qu’une réunion était pressentie pour le 20 mars, elle ne devrait finalement avoir lieu pas avant mi-avril.


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *