Le prix du fioul baisse pour la troisième semaine consécutive – Semaine du 4 au 8 avril 2016

Publié le par Guillaume Bort dans Evolution du prix du fioul

Graphique d'évolution du prix du fioul 11 avril 2016

Le prix du fioul est en baisse depuis trois semaines, dans un contexte où le marché pétrolier reste tendu à l’approche de la réunion des producteurs ce dimanche.

Le prix du fioul continue de baisser progressivement

Selon nos relevés hebdomadaires, le prix du fioul en France s’établit à 555 euros les 1000 litres cette semaine, soit 10 euros de moins que la semaine dernière.

Le fioul domestique baisse progressivement depuis trois semaines, après un rebond qui a duré un mois.

Pour connaître le prix du fuel
dans votre commune,
faites un devis !

Faut-il acheter du fioul maintenant ?

Conseil d'achat de fioul

Le prix du fioul est en baisse depuis trois semaines, suite à un fort rebond au mois de mars. C’est donc le bon moment pour acheter du fioul si vous avez encore besoin de chauffer vos pièces ou si vous souhaitez déjà remplir votre cuve pour l’automne.

Si vous ne souhaitez pas commander maintenant, vous pouvez suivre l’évolution des prix du fioul au quotidien, pour effectuer votre achat de fioul au meilleur moment et au meilleur prix.

Vous préférez passer une commande groupée pour payer moins cher mais vous ne connaissez personne dans votre entourage qui se chauffe au fioul ? Inscrivez-vous avant jeudi 21 avril à l’opération PowerFioul de FioulReduc, la première campagne nationale d’achat groupé de fioul domestique.

Le cours du pétrole est instable à l’approche de la réunion des producteurs

Le cours du brut est toujours tendu, dans l’attente de la réunion des pays producteurs de pétrole (OPEP et hors OPEP) le 17 avril à Doha au Qatar.

Facteurs de hausse des prix du fioul

Facteurs de hausseLa première baisse des stocks de brut aux Etats-Unis depuis sept ans a soutenu le cours du pétrole cette semaine.

De plus, certains pays comme le Koweit sont optimistes quant à la possibilité de parvenir à un gel commun de la production de pétrole. Néanmoins, si ce rebond a lieu, il serait de courte durée selon les analystes. En effet, le marché reste dominé par la surabondance de l’offre ainsi que le ralentissement économique mondial.

Facteurs de baisse

Facteurs de baisse

Les espoirs d’un gel de la production s’amenuisent cependant face au refus de l’Arabie Saoudite de continuer à faire cet effort si l’Iran ne participe pas. Or, suite à la levée des sanctions occidentales à propos du nucléaire, l’Iran a pour objectif d’augmenter au contraire son quota, pour atteindre 4 millions de barils par jour.


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *