La hausse du prix du fioul se poursuit malgré l'échec d'accord sur le pétrole – Semaine du 18 au 22 avril 2016

Publié le par Guillaume Bort dans Evolution du prix du fioul

Graphique d'évolution du prix du fioul 25 avril 2016

Le cours du fioul poursuit sa hausse cette semaine, malgré l’échec d’accord entre les pays producteurs de pétrole pour geler leur production.

Une hausse inattendue des prix du fioul cette semaine

Le prix du fioul domestique en France s’établit à 580 euros les 1000 litres cette semaine, soit 19 euros de plus que la semaine dernière.

Le cours du fioul poursuit sa hausse alors qu’aucun accord n’a été trouvé entre les pays producteurs de pétrole, lors d’une réunion organisée au Qatar la semaine dernière. Cette hausse est principalement due à une baisse de l’offre de pétrole, qui a aidé à soutenir les prix.

Pour connaître le prix du fuel
dans votre commune,
faites un devis !

Faut-il acheter du fioul dès maintenant ?

Conseil d'achat de fioul

Le froid est de retour cette semaine. C’est donc le bon moment pour commander du fioul si votre cuve est presque vide.

Par ailleurs, la hausse du prix du fioul pourrait se poursuivre. Vous pouvez donc acheter dès maintenant, que ce soit pour une petite quantité ou anticiper en remplissant votre cuve pour l’automne, avant une augmentation plus importante.

Pour payer moins cher, pensez à l’achat groupé de fioul si vous prévoyez de commander une importante quantité de fuel.

Si vous préférez attendre pour commander vous pouvez consulter les prix du fioul domestique au quotidien pour effectuer votre achat au meilleur moment.

Pourquoi le prix du pétrole a augmenté cette semaine ?

Le cours du pétrole évolue à la hausse cette semaine car l’offre est moins importante, suite à une grève dans le secteur pétrolier au Koweit. En effet, la grève a entraîné une baisse de la production de pétrole dans le pays.

Du côté de l’offre américaine, les stocks de brut continuent de progresser mais la production du pétrole de schiste atteint son niveau le plus bas depuis 18 mois aux Etats-Unis. En effet, la société de services pétroliers Baker Hugues a annoncé cette semaine une nouvelle baisse du nombre de puits en activité. Le ralentissement de la production américaine est une bonne nouvelle pour les espoirs d’un rééquilibrage de l’offre et de la demande.

Le secrétaire général de l’OPEP, ainsi que l’AIE (Agence internationale de l’énergie) se disent par ailleurs confiants quant à un rééquilibrage du marché du pétrole d’ici 2017. La prochaine réunion de l’OPEP aura lieu le 2 juin.


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *