Menu

Prix du fioul et pandémie de coronavirus : quel lien ?

Publié le par Emmeline Guiragossian dans Toute l'actualité du Fioul

carte interactive relevant les cas de coronavirus dans le monde. / Source : https://gisanddata.maps.arcgis.com/apps/opsdashboard/index.html#/bda7594740fd40299423467b48e9ecf6

Le marché du pétrole est très agité ces dernière semaines, influencé principalement par l’évolution concernant la propagation du coronavirus. Découvrez pourquoi cet événement a autant d’influence sur le prix du fioul.

L’influence de l’évolution du coronavirus sur le prix du fioul

Vous êtes nombreux à vous demander pourquoi le coronavirus, appelé aussi COVID-19, a autant d’influence sur le prix du fioul.

Le fioul domestique est une énergie issue du pétrole et le prix du fioul varie en fonction de plusieurs facteurs dont le transport et la distribution, les taxes, la demande de fioul, le coût de raffinage mais aussi à près de 50% du cours du pétrole. Ce dernier est quant à lui influencé par les tensions géopolitiques, les événements climatiques, la parité euro-dollar mais aussi la croissance économique et la demande de produits pétroliers dans le monde. Or le coronavirus, apparu en décembre dans le centre de la Chine a de fortes conséquences sur la demande de pétrole et la croissance économique mondiale. Dans un marché où l’offre dépassait déjà la demande, la situation actuelle inquiète de nombreux secteurs et fait flancher les cours.

La forte influence de la Chine dans l’économie mondiale

Le coronavirus a une forte influence sur la demande de pétrole, tout d’abord en Chine, qui est le premier pays importateur et le deuxième consommateur d’or noir. Depuis que les premiers cas ont été détectés de nombreuses villes ont été mises en quarantaine et la demande a chuté.

Dans cette période, les déplacements se font plus rares, voire inexistants dans les villes mises en quarantaine et la forte demande de pétrole par les compagnies aériennes chute. De plus, de nombreux secteurs sont à l’arrêt en Chine, notamment dans la région de Wuhan, d’où provient le virus. En effet Wuhan est connu pour être le pôle industriel de l’automobile chinoise. La Chine représente près de 30% de la production industrielle dans le monde et plus du quart du marché mondial de l’industrie automobile. Or les mesures de restrictions dans le pays menacent la production et la vente des constructeurs présents, notamment PSA et Renault.

La propagation du virus dans le monde et les différentes conséquences

Alors que le cours du pétrole se reprenait doucement mi-février en raison d’un ralentissement du nombre de personnes détectées comme atteint du coronavirus en Chine, la situation s’est renversée la semaine du 24 février avec de nombreux nouveaux cas détectés en dehors des frontières chinoises, notamment en Corée du Sud, en Iran et en Italie.

La propagation et le risque de pandémie du coronavirus inquiète de nombreux secteurs. Tout comme la Chine l’industrie automobile importante en Italie est fortement touchée. La situation affecte aussi le transport aérien car des déplacements dans les zones touchées sont déconseillés, que ce soient des voyages personnels ou des déplacements professionnels. La baisse du tourisme devrait par ailleurs se généraliser, avec des cas détectés dans de plus en plus de pays chaque jour.

Résultat ? Les bourses chutent, le cours du pétrole n’en finit pas de baisser entraînant une chute du prix du fioul et la reprise économique mondiale se veut de plus en plus compliquée.


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies (ou autres traceurs) stockés par votre navigateur, qui nous permettent de vous proposer des offres et services personnalisés. En savoir plus