Comment lutter contre l'humidité dans votre logement ?

Publié le par Guillaume Bort dans Fioul'Pratique : conseils & astuces
Humidité dans une maison

Crédits David Goehring/Flick

On estime qu’un quart des foyers ont des problèmes humidité dans leur habitation. Une famille de 4 personnes dégage en moyenne 12 litres d’eau dans l’air en respirant et plus selon les activités qui peuvent faire augmenter le taux d’humidité à 80%. Trop d’humidité peut avoir des conséquences sur la santé, l’état du lieu et favorise la prolifération des bactéries. Alors que faire pour lutter contre l’humidité dans son logement ?

Pourquoi lutter contre l’humidité ?

L’humidité, présente dans l’air ambiant, est essentielle dans les habitations. Cependant, un taux de 30 à 40% d’humidité est suffisant. En dessous ou au-dessus, l’humidité peut s’avérer dangereuse et affecter le confort, la propreté du domicile ainsi que la santé de ses habitants.

L’humidité de la maison, qui dépend de l’endroit où est situé géographiquement le logement, augmente en fonction des habitants mais aussi de leurs activités (comme le ménage, la vaisselle, la cuisine ou encore la douche). En effet, toutes ces activités provoquent une augmentation du taux d’humidité qu’il faut tempérer en aérant les différentes pièces utilisées.

Concernant la santé, l’humidité est souvent à l’origine de nombreux troubles respiratoires tels que l’asthme et influe sur les allergies respiratoires. Il est donc essentiel de protéger son habitat contre l’humidité, afin d’éviter les maladies, particulièrement chez les enfants ou personnes âgées, plus sensibles.

Au-delà des raisons de santé, un taux d’humidité trop important peut provoquer des moisissures et champignons, des odeurs désagréables ainsi qu’une sensation d’humidité sur votre textile. Enfin, l’humidité peut atteindre votre logement et décoller les papiers peints, faire apparaître des fissures sur les murs ou pourrir les éléments en bois et les meubles.

Que faire pour lutter contre l’humidité de votre domicile ?

Aérez vos pièces au moins une fois par jour

Il est conseillé d’aérer votre domicile ou les pièces qui viennent d’être utilisées et qui ont provoqué une certaine humidité, 5 à 10 minutes par jour, après leur utilisation (douche, bain, ménage etc.) Aérer sert en effet à renouveler l’air de la maison. Trop isoler favorise par conséquent la montée du taux d’humidité. Il est donc nécessaire d’aérer vos pièces régulièrement pour limiter le taux d’humidité accumulé. Pensez à éteindre vos radiateurs avant d’aérer votre logement afin de ne pas gaspiller d’énergie. Il est également recommandé d’ouvrir les fenêtres le matin afin de faire rentrer un air sain dans la maison.

Concernant l’étanchéité de vos fenêtres, préférez des fenêtres à doubles vitrages pour mieux isoler la température de l’intérieur et celle de l’extérieur et ainsi éviter l’effet de condensation qui va provoquer une augmentation de la sensation d’humidité dans l’habitation.

Évitez de sécher votre linge à l’intérieur

Lorsqu’il fait froid ou par habitude, beaucoup font sécher leur linge à l’intérieur de leur domicile. Il n’est toutefois pas conseillé de le faire, car l’eau contenue dans les fibres de votre linge lors du lavage s’évapore dans l’air et se dépose sur vos murs pendant que votre linge sèche. Ce phénomène provoque une humidification de vos murs et ne règle donc pas le taux d’humidité de votre appartement. Si vous n’avez pas possibilités d’étendre votre linge à l’extérieur, prenez le temps d’aérer votre logement une fois que votre linge est sec afin d’évacuer l’humidité produite.

Quelques autres conseils

  • Si vos fenêtres sont en bois, repeignez-les régulièrement. Car, lorsqu’il est humide, le bois attire vite les moisissures. Il est donc essentiel de faire attention à l’état du bois et le repeindre si nécessaire.
  • Changez les joints autour de votre baignoire et des lavabos si ceux-ci ne sont pas étanches. Les pièces d’eau sont celles qui produisent logiquement plus d’humidité. Il convient donc de contrôler régulièrement l’état de ces pièces afin d’éviter les fuites d’eau et d’augmenter l’humidité de votre domicile.
  • Réparez les fissures de vos murs assez rapidement si vous en trouvez afin d’éviter les infiltrations.
  • Enfin, vous pouvez investir dans un déshumidificateur, appareil destiné à réduire le taux d’humidité d’une pièce ou du logement.

Articles susceptibles de vous intéresser :

>> Le détecteur de fumée dans les logements devient obligatoire en 2015 

>> Comment faire des économies d’énergie ?

>> Chauffage : à quelle température allumer sa chaudière ?

 


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *