Chèque énergie : va-t-on enfin penser aux plus démunis se chauffant au fioul domestique ?

Publié le par Guillaume Bort dans Toute l'actualité du Fioul

 

chèques_energies

Avec un hiver 2012-13 plus long et plus humide qu’à l’accoutumée, les dépenses énergétiques des foyers français ne cessent de s’alourdir. Pour contrer ce phénomène grandissant de précarité énergétique, le Médiateur National de l’Energie propose de mettre en place le « chèque énergie ».

La précarité énergétique, un phénomène inquiétant qui ne cesse de s’aggraver

De plus en plus de foyers français se retrouvent en situation de précarité énergétique. Ils sont ainsi près de 8 millions éprouvant des difficultés pour régler leur facture d’énergie. Le Médiateur National de l’Energie a publié ce mardi 11 juin 2013 un rapport annuel inquiétant sur ce phénomène :

  • 580 000 foyers français ont été privés d’électricité et/ou de gaz en 2012,
  • 42% des foyers français ont été obligés de se priver de chauffage au moins une fois au cours de cet hiver 2012-13,
  • Forte augmentation du nombre de dossiers pour « Factures impayées » (passage 15% à 18% entre 2011 et 2012).

Le « chèque énergie » une solution d’avenir non discriminante

Le Médiateur National de l’Energie (MNE), qui a joué un rôle majeur dans l’adoption de la loi pour la trêve hivernale généralisée (NB : interdiction pour les opérateurs énergétiques de couper la fourniture en énergie en cas de non-paiement des factures de la résidence principale pendant la période hivernale) a fait des propositions pour lutter contre la précarité énergétique. Nous avons choisi de nous pencher sur la proposition de « Chèque énergie ». En quoi cela consiste-il ?

Constatant que le TPN (Tarif de Première Nécessité, pour l’électricité) et le TSS (Tarif Spécial de Solidarité, pour le gaz) ne répondent que partiellement au problème, le MNE propose notamment de remplacer ces Tarifs Sociaux de l’énergie par le « Chèque énergie ». Par cette mesure, le montant alloué pour lutter contre le phénomène de précarité énergétique serait presque doublé (il faut souligner qu’elle sera en partie financée par une hausse sensible des tarifs énergétiques de l’ensemble des français). Le médiateur prévoit dans sa proposition de coupler cette mesure à l’APL pour faciliter sa mise en place. Après la disparition de la prime à la cuve, cette mesure permettrait enfin de pouvoir adresser les foyers les plus démunis se chauffant au fioul domestique.

Les consommateurs de fioul domestique entendus

Les tarifs sociaux de l’énergie (TPN et TSS) s’adressent aux foyers se chauffant à l’électricité ou au gaz, mais délaissent donc de fait les ménages français se chauffant à l’aide d’autres énergies telles que le fioul domestique ou le bois. Avec le « chèque énergie », plus de discrimination. Quel que soit le mode de chauffage dont vous disposez, une aide de l’état est possible pour réduire le poids de la facture d’énergie sur le budget de votre ménage.

En effet, bien que le fioul domestique compte parmi les énergies les moins chères du marché, il ne faut pas occulter qu’une proportion non négligeable de client en précarité énergétique se chauffe au fioul domestique. La mise en place de cette mesure serait donc un soulagement pour de nombreux foyers français  se chauffant au fuel.

Selon Le Parisien, cette mesure, si la loi devait être votée en 2013, pourrait prendre effet en 2014. Pour rappel, le Gouvernement a fait de « la lutte contre la précarité énergétique l’une de ses priorités », nous espérons donc que cette proposition du Médiateur National de l’Energie (MNE) sera entendue.

L’équipe FioulReduc, le 11 juin 2013.


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *