Menu

Le chauffage au fioul interdit dès 2020

Publié le par Emmeline Guiragossian dans Toute l'actualité du Fioul

Interdire le chauffage au fioul ? Ce sera le cas en Norvège dès 2020. Qu’est-ce qui a motivé une telle mesure et quelles en sont les conséquences d’un point de vue énergétique ?

Des émissions de CO2 en hausse en Norvège

La Norvège fait face à un constat alarmant. Sur son territoire, les émissions de CO2 résultant de la combustion d’hydrocarbures sont en effet en hausse constante sur les dix dernières années. Elles atteignent aujourd’hui des valeurs 34% supérieures à celles de 1990.

Or, la Norvège a ratifié l’accord de Paris le 20 juin 2016. Celui-ci vise à maîtriser les émissions de gaz à effet de serre de façon à limiter le réchauffement climatique. La Norvège se trouve donc confrontée au dilemme suivant : réduire ses émissions de gaz à effet de serre évaluées à 53,9 millions de tonnes en 2015, de 40 % comme elle s’y est engagée.

Interdire le chauffage au fioul dès 2020, une décision radicale pour lutter contre les émissions de gaz à effet de serre

Pour atteindre son objectif, la Norvège ne se satisfait pas de demi-mesures. A partir de 2020, le chauffage au fioul sera interdit sur son sol. Tous les bâtiments publics ou privés sont concernés de l’habitation au bureau en passant par la mairie ou la piscine municipale. Cette décision drastique doit au moins permettre de juguler la hausse des émissions voire même de la faire chuter de 340 000 tonnes chaque année.

L’abandon de ce type d’énergie de chauffage va probablement résulter en une plus grande consommation de gaz et d’électricité. Déjà, les années 2000 marquent une croissance avérée de la production de gaz en Norvège. A l’inverse, le pétrole y connaît une baisse de production de 40 % depuis 2001.

L’interdiction du chauffage fioul en France, ce n’est pas encore pour tout de suite

La France s’est aussi engagée à réduire son impact sur la planète en privilégiant les énergies propres au détriment des énergies fossiles. Cependant, ses efforts sont plus modestes et elle n’en est pas au stade avancé de la Norvège.

Les innovations se poursuivent dans le secteur du fioul, avec des chaudières de plus en plus performantes et économes. L’Etat encourage en effet la réalisation de travaux énergétique (comme l’isolation) et l’installation de chaudières à condensation plus performantes et plus écologiques, par le biais de subventions qui en réduisent le coût de 30 %.


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *