Menu

Baromètre mensuel évolution du prix du fioul juin 2024

Publié le par Emmeline Guiragossian dans Baromètre mensuel des prix du fioul
évolution du prix du fioul mensuel juin 2024

Le prix du fioul a plus légèrement baissé en juin 2024. Découvrez notre analyse mensuelle : prix, facteurs d’évolution, bilan du marché et du secteur.

Focus sur le prix du fioul au mois de juin 2024

La moyenne mensuelle du prix du fioul domestique au mois de mai sur fioulreduc s’établit à 1 173€ (1,173/L) pour 1000 litres, soit 17 euros de moins qu’en mai.

Evolution hebdomadaire de la moyenne nationale du prix du fioul au mois de juin sur fioulreduc :

DATEPRIX POUR 1000LEvolution par rapport à la semaine précédente
03/06/20241167€-8€
10/06/20241152€-15€
17/06/20241170€+18€
24/06/2024
1185€+15€

prix indicatif pour 1 000 litres de fioul ordinaire

  • Date où le prix du fioul a été le plus élevé en juin : 28/06/2024 = 1192€
  • Date où le prix du fioul a été le plus bas en juin : 07/06/2024 = 1151€

Moyenne mensuelle du prix du fioul par région en juin 2024 sur fioulreduc :

régionsMoyenne mensuelle mai 2024 (prix pour 1000L)Evolution par rapport au mois dernier
Auvergne-Rhône Alpes1170€-19€
Bourgogne-Franche-Comté1145€-19€
Bretagne1163€-20€
Centre-Val de Loire
1180€-14€
Grand Est
1190€-9€
Hauts-de-France
1163€-25€
Ile-de-France
1152€-5€
Normandie
1194€-7€
Nouvelle-Aquitaine
1178€-25€
Occitanie
1182€-17€
Pays de la Loire
1166€-18€
Provence-Alpes Côtes d’Azur
1162€-22€
 
Prix du fioul par régions de France en juin 2024

La Normandie est la région où le tarif du fioul a été le plus cher en juin (1194€) et la région Bourgogne-Franche-Comté a profité du prix du fioul le moins cher (1145€).

Analyse mensuelle de l’évolution du prix du fioul au mois de juin 2024

Une première quinzaine de juin en baisse

Tout d’abord le marché a été influencé à la baisse suite à la décision prise par huit pays de l’OPEP+ (Organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés) dimanche 2 juin de prolonger leur réduction volontaire de production de pétrole jusqu’en septembre avant de les supprimer progressivement. L’OPEP+ pourrait ainsi réintroduite environ 2,5 millions de barils par jour sur le marché. De plus, les Émirats arabes unis ont obtenu un relèvement de leur quota officiel de production de 300 000 barils par jour de façon progressive de janvier à septembre 2025. Ainsi, la perspective d’une augmentation de l’offre de l’OPEP+ à venir pourrait conduire à un marché excédentaire, ce qui influence les prix à la baisse. Le Brent (référence du pétrole en Europe) est alors passé sous la barre des 80 dollars pour la première fois depuis février.

De plus, la Banque centrale européenne (BCE) et la banque du Canada ont décidé d’abaisser leur principal taux directeur, augmentant la probabilité d’une baisse de taux de la banque centrale américaine (Fed). Cependant la Fed a pour l’instant décidé de laisser son taux d’intérêt inchangé à son niveau le plus élevé depuis plus de vingt ans et n’a prévu qu’une seule réduction cette année au lieu de trois. Cela a provoqué un renforcement du dollar, décourageant les achats de brut, libellés dans cette devise.

Enfin, le marché a pris en compte un bond des stocks de pétrole aux Etats-Unis en raison d’une augmentation des importations, d’une chute des exportations, d’une légère accélération de la production et d’un ralentissement de la demande de produits pétroliers.

Une deuxième moitié du mois de juin en forte hausse

Le prix du pétrole est repassé au-dessus de la barre des 80 dollars. Tout d’abord, le marché a pris en compte les précisions de plusieurs ministres de membres de l’OPEP+, se disant prêts si nécessaire à suspendre ou annuler leur hausse progressive de production à partir d’octobre si nécessaire.

De plus, de nouvelles attaques russes et ukrainiennes visant leurs infrastructures énergétiques et les risques géopolitiques toujours d’actualité au Moyen-Orient en raison des craintes d’une guerre à plus grande échelle ont également soutenu les prix de l’or noir.

Enfin, les perspectives de hausse de la demande de produits pétroliers aux Etats-Unis cet été, saison des déplacements ont également tiré les prix vers le haut.

Demande et activité du secteur fioul en juin 2024

En juin, 86% des personnes qui ont décidé d’acheter du fioul sur fioulreduc ont choisi la livraison sous 5 jours, soit 10% de plus qu’en mai. Les délais de livraison en 3 jours représentent 10% des commandes, soit 2% de moins que le mois précédent, et les livraisons de fioul en 24h sont de 4%, soit 8% de moins. Cela est dû aux commandes de fioul moins urgentes hors de la période de chauffe.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous tenir informés des actualités sur le fioul. Retrouvez aussi tous nos conseils pour consommer moins de fioul et réaliser des économies sur votre facture de chauffage.

Sources :
-Direction Générale de l’Energie et du Climat (DGEC)
-Analyses FioulReduc à valeur indicative


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *