Baromètre octobre 2018 – Relations tendues entre Arabie Saoudite et Etats-Unis, perturbations sur l’approvisionnement : la hausse du prix du fioul se poursuit

Publié le par Emmeline Guiragossian dans Baromètre mensuel des prix du fioul

header baromètre prix du fioul octobre 2018

Découvrez notre analyse du mois d’octobre 2018 : facteurs d’évolution du prix, tendance, actualité du marché.

Focus sur le prix du fioul en octobre

graphique prix du fioul baromètre octobre 2018

Baromètre fioul octobre 2018 prix – cliquez pour agrandir

D’après la DGEC, la moyenne mensuelle du prix du fioul domestique en octobre est de 1011 euros (1,011€/L) pour 1000 litres, soit une hausse de 65 euros par rapport au mois de septembre.

Voici quelques valeurs de l’évolution du prix du fioul au mois d’octobre :

Semaines PRIX POUR 1000L Evolution par rapport à la semaine précédente
05/10/2018 1018€ +67€
12/10/2018 1016€ -2€
19/10/2018 1008€ -8€
26/10/2018 1003€ -5€

 

Analyse de l’évolution du prix du fioul

Le cours du pétrole Brent évolue aux alentours de 80 dollars en octobre, son niveau le plus haut de l’année après la décision de l’OPEP en fin septembre de ne pas céder aux pressions de Donald Trump qui tente d’influencer les pays du cartel pour qu’ils augmentent leur production dans le but de faire baisser le prix de l’essence. Les relations tendues entre l’Arabie Saoudite et les Etats-Unis après la disparition d’un journaliste saoudien ont compliqué encore la stratégie du président américain. Donald Trump a en effet menacé le pays si le régime était impliqué dans cette disparition. Or, le président avait demandé à l’Arabie Saoudite d’augmenter sa production pour combler la perte d’offre de l’Iran. Craignant un embargo sur le pétrole comme en 1973, le ministre de l’Energie a néanmoins déclaré que ce n’était pas l’intention du pays, ce qui a calmé les cours en fin de mois. De plus, l’OPEP et l’Agence internationale de l’Energie (AIE) ont revu à la baisse ses prévisions sur la demande mondiale.

Du côté du fioul la demande est plus forte avec les premières vagues de froid, ce qui fait augmenter les prix. De plus, la sécheresse du niveau du Rhin a eu des conséquences sur l’approvisionnement car certains bateaux n’ont pas pu naviguer. Les distributeurs ont donc dû s’approvisionner en Franche-Comté ou à Lyon, d’où les prix du fioul plus élevés dans les départements du nord-est.


Sources :
-Direction Générale de l’Energie et du Climat (DGEC)
-Analyses FioulReduc à valeur indicative
-www.infoclimat.fr
-Météo France


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies (ou autres traceurs) stockés par votre navigateur, qui nous permettent de vous proposer des offres et services personnalisés. En savoir plus