Baromètre juillet 2018 – Donald Trump tente de faire baisser le prix sans succès

Publié le par Emmeline Guiragossian dans Baromètre mensuel des prix du fioul

Découvrez notre analyse du mois de juillet 2018 : facteurs d’évolution du prix, tendance, actualité du marché.

baromètre prix fioul juillet 2018

Baromètre fioul juillet 2018 prix – cliquez pour agrandir

D’après la moyenne mensuelle de la DGEC, le prix du fioul domestique augmente légèrement en juillet. A 907 euros les 1000 litres, la baisse n’est seulement que de 8 euro par rapport à juin.

Quelques valeurs de l’évolution du prix du fioul en juillet :

Semaines PRIX POUR 1000L Evolution
06/07/2018 913€ X
13/07/2018 909€ -4€
20/07/2018 900€ -9€
27/07/2018 906€ +6€

On constate qu’alors que le prix évoluait en légère baisse pendant tout le mois de juillet, le fioul a légèrement augmenté en fin de mois.

Analyse de l’évolution du prix en juillet et tendance

Les analystes anticipent la mise en pratique du retour des sanctions américaines contre l’Iran prévue en début novembre pour les produits pétroliers. La décision de Donald Trump de se retirer de l’accord sur le nucléaire iranien et de reprendre les sanctions contre le pays devrait en effet avoir de fortes conséquences sur l’offre car l’Iran n’aura plus l’autorisation d’exporter son pétrole à partir de cette date. De plus, les Etats-Unis ordonnent à toute entreprise américaine ou importée sur le territoire américain de cesser ses activités en Iran.

De son côté la décision de l’OPEP d’augmenter ses quotas est jugée comme insuffisante par le marché.

La baisse de production au Venezuela en raisons de dysfonctionnements et en Libye en raison d’une crise politique a aussi influencé le cours à la stabilisation.

Cependant malgré le retour des sanctions américaines contre l’Iran, Donald Trump tente d’influencer le prix à la baisse à travers des propos sur le réseau social Twitter ou encore des rencontres avec l’Arabie Saoudite pour inciter les pays de l’OPEP à produire plus de pétrole. En effet, un prix du pétrole élevé et donc une augmentation des prix de l’essence, ne convient pas au président américain dans une période où la demande est forte et à l’approche des élections de mi-mandat.


Sources :
-Direction Générale de l’Energie et du Climat (DGEC)
-Analyses FioulReduc à valeur indicative
-www.infoclimat.fr
-Météo France


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies (ou autres traceurs) stockés par votre navigateur, qui nous permettent de vous proposer des offres et services personnalisés. En savoir plus