10 millions de français ont vu leur facture de fioul baisser de 16%

Publié le par Guillaume Bort dans Baromètre mensuel des prix du fioul

Le prix du fioul a de nouveau franchi la barre symbolique de 1 euro le 19 février 2013. Cela avait été aussi le cas en février 2012 et pourtant de nombreux ménages français avaient réussi à faire près de 300€ d’économie sur leur facture de fioul.

« On constate que le prix du fuel est orienté à la hausse depuis de nombreuses années. Toutefois cette hausse n’est pas continue tout au long de l’année et d’importants écarts sont observés d’un mois à l’autre. A titre d’exemple, le litre de fuel était 16% moins cher fin juin 2012 (0,883 EUR / litre) par rapport à mi-février 2012 (1,024€ EUR / litre). Pour un ménage français consommant 2000 litres de mazout par an (la moyenne nationale), cela représente très exactement 280€ d’économie ! « ,explique Guillaume Bort (PDG FioulReduc).

Zoom sur les variations du prix du fuel en 2012

  • Janvier – Mars 2012 : Records de fin d’hiver

Les prix se sont envolés en début d’année suite aux vives tensions entre les Etats-Unis et l’Iran entrainant des menaces répétées de fermeture du détroit d’Ormuz, voie stratégique par laquelle transite plus d’un tiers du pétrole mondial. A cela s’est ajoutée une vague de froid brutale sur l’Europe en février 2012 entrainant une hausse brutale de la consommation et donc des prix du fioul.

  • Avril – Juin 2012 : Repli au printemps

A partir de mai, le ralentissement économique des Etats-Unis, de la Chine et du Brésil (les 3 principaux consommateurs de pétrole) a entrainé une nette baisse de la consommation et donc des prix du pétrole. En moins de 2 mois, le litre de fioul perd plus de 10 centimes et descend en juin sous la barre des 0,900€.

  • Juillet – Septembre 2012 : Sursaut estival

Preuve que le prix n’est pas lié qu’à la saison, on observe dès le début de l’été une très forte hausse qui ramène le prix à son niveau hivernal. L’offre mondiale de pétrole se contracte suite à la reprise des tensions autour du détroit d’Ormuz ainsi qu’à une grève prolongée des personnels pétroliers en Mer du Nord. En parallèle, la victoire du camp pro-européen aux élections grecques redonne confiance aux marchés sur la situation économique européenne.

  • Octobre – Décembre 2012 : Retour au calme en fin d’année

Après un léger sursaut fin septembre dû au conflit syrien, le prix du fioul a connu 3 mois de baisse en fin d’année pour terminer à 0,946€, soit 23 centimes en-dessous de sa moyenne annuelle de 2012 qui s’établie à 0,969€. Cette baisse de fin d’année s’explique essentiellement par un ralentissement de la demande mondiale de pétrole mais aussi par la pression sur les prix exercée par les opérations « fioul à prix coûtant » de la grande distribution.

  • 2013 : Perspectives à la baisse ?

Comme régulièrement en début d’année, le prix du fioul repart à la hausse au mois de janvier, entraîné notamment par l’augmentation des besoins en produits pétroliers liée à l’arrivée du froid en  Europe et aux Etats-Unis. Cependant, compte tenu des perspectives économiques moroses pour 2013, la demande mondiale devrait restée modérée. Les économistes s’accordent à dire que seules de nouvelles tensions géopolitiques pourraient faire bondir le prix du pétrole au premier semestre dans un marché toujours largement excédentaire.


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *