Un prix du litre de fioul domestique divisé par 2 dans quelques mois : un scénario réaliste ?

Publié le par Guillaume Bort dans Evolution du prix du fioul

Comment ont-ils pu faire face à l’explosion de la demande ?

Un distributeur nous explique comment avec la vague de froid, il a vu son nombre de commandes « exploser » par jour. « Souvent, il s’agissait de commandes de 500 ou 1000 litres, avec des demandes de financement car c’étaient des dépenses imprévues. On a dû faire du sauve-qui-peut.»

Est-ce la raison des prix records du fioul ?

« Dire qu’on a augmenté nos prix parce qu’on a augmenté notre activité, c’est n’importe quoi. Certains médias nationaux ont établi ce lien de causalité erroné, mais il faut regarder dans le passé. Finalement, on retrouve aujourd’hui les prix de 2008. Je vais être clair : la vague de froid n’a eu aucune incidence sur le prix du fioul. Il faut savoir que le cours du fioul varie deux à trois fois par jour. »

Est-ce que les distributeurs de fioul ont profité de cette occasion pour augmenter leur prix ?

« Absolument pas. Ça, c’est encore le discours de certains médias qui n’y connaissent rien et qui tapent sur les livreurs de fioul parce que c’est la facilité. La marge du livreur est la même quand les 1000 litres de fioul coûtent 500 euros que lorsqu’ils en coûtent 900 »

La vague de froid est désormais derrière nous, votre activité s’est-elle calmée avec le redoux ?

« Oui, elle est revenue à un niveau raisonnable. Nous faisons environ 40 commandes par semaine. Mais ce ne sera pas un hiver exceptionnel pour nous les professionnels. Par contre, pour les clients, c’est une autre histoire… Après ces records, on retournera peut-être dans le cas de figure suivant : après le pic de 2008, les prix avaient rechuté d’un euro le litre à environ 50 centimes. »

Rapide historique (Source : UFIP, analyse FioulPresse) :

  • Fin mai 2008 le litre de fioul avait atteint 1€ le litre,
  • Le 18 juillet 2008, soit 1mois ½ après la baisse s’amorçait
  • Fin décembre 2008 (soit 7 mois après), il chutait de 50% et atteignait son prix plancher à 0,54€ le litre

Source : lavenirdelartois.fr, le 29 février 2012.



Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *