Prix du fioul : après la forte hausse des tarifs, la stabilisation ?

Publié le par Guillaume Bort dans Evolution du prix du fioul

Facteurs et graphique d'évolution du prix du fioul

Le mois de juin 2014 connait de fortes variations concernant l’évolution du prix du fioul domestique. Après une légère baisse au début du mois suivie d’une forte hausse, le tarif du fioul semble se stabiliser mais pour combien de temps ?

Le tarif du fioul en hausse la semaine dernière portée par les tensions en Irak

Le prix du fioul est fortement mouvementé en ce mois de juin 2014. Cette semaine du 16 au 23 juin 2014, le prix du FOD (fioul domestique) s’établit à 862 euros pour une livraison de 1000 litres contre 858 euros la semaine dernière.

Par exemple dans le tarif du fioul à Mulhouse, l’évolution est de 30 euros supplémentaires pour un plein de 1000 litres avec un prix au litre de 0.875 euro.

Portée par les tensions géopolitiques en Irak et en Ukraine, le cours du fioul suit celui du pétrole. La poursuite des tensions en Irak inquiète toujours les marchés financiers qui craignent une baisse de l’offre de pétrole au niveau mondial. Voici les différents facteurs qui ont influé sur l’évolution du prix du fioul cette semaine :

Facteurs de hausse du prix du fioul

Facteurs de hausse1. Avancée des djihadistes en Irak.
2. Situation géopolitique toujours tendue en Ukraine
3. Baisse des stocks de brut aux États-Unis

Facteurs de baisse du prix

Facteurs de baisse

 

Aucun facteur notable de baisse des prix cette semaine

 

Retrouvez en fin d’article, une analyse plus détaillée des facteurs de l’évolution du prix du fioul cette semaine.

Quelle évolution du prix du fioul pour les semaines à venir ?

Le prix du fioul étroitement corrélé avec le cours du pétrole est particulièrement instable ce mois de juin 2014 et reste à un niveau de prix inférieur au mois de juin 2013.

La situation particulièrement instable en Irak alimentée par les craintes en Ukraine a fortement pesé sur le marché du pétrole. Néanmoins, il semble que les marchés aient inclus dans le prix le facteur de risque. La tendance d’évolution des prix du fioul cette semaine est vraisemblablement à la stabilisation sauf en cas d’évolution en Irak ou d’explosion d’une nouvelle crise géopolitique dans le monde, qui provoquerait immédiatement une nouvelle hausse des tarifs du fioul.

Acheter du fioul au meilleur prix : faut-il commander dès maintenant ?

Conseil d'achat de fioul
Le cours du fioul a fortement augmenté depuis le début du mois de juin. Sur FioulReduc, le prix du fioul au litre est de 0.875 euros pour une livraison de mazout de 1000 litres.

Au vue de la situation particulièrement tendue sur la scène internationale, en fonction de votre budget et du niveau de fioul dans votre cuve, cela peut être le bon moment pour passer votre commande de fioul.

Si vous votre cuve est pratiquement vide, c’est le moment propice pour passer commande car la situation en apparence contenue, est particulièrement fragile et les prix du fioul peuvent continuer à grimper dans les semaines qui se présentent.

S’il vous reste du fioul dans votre cuve et que l’achat n’est pas pressé, l’observation des prix au quotidien peut être judicieuse, car le prix du fioul pourrait redescendre au mois de juillet. Mais cette baisse ne viendra peut-être pas et le prix du fioul augmentera probablement en août porté par l’augmentation de la demande.

Évolution détaillée des cours du fioul cette semaine

1. La semaine du 16 au 23 juin voit se poursuivre la hausse des cours du pétrole entamée la semaine précédente sous l’effet du conflit en Irak.

En effet, l’intégralité de la semaine fut marquée par la hausse des cours du pétrole suite à la montée des conflits en Irak où les insurgés et les soldats se battent pour des actifs énergétiques et stratégiques. Les opérateurs des marchés financiers redoutent que les rebelles parviennent à mettre la main sur le sud du pays, où sont implantées la majorité des infrastructures pétrolières.

L’Irak est un important producteur de brut et le deuxième producteur de l’OPEP, le pays détient plus de 11% des réserves dans le monde et produit actuellement 3,4 millions de barils par jour. Les djihadistes ont poursuivi leur avancée mais l’armée est parvenu à contenir leur progression. Tant que les insurgés ne gagnent pas le sud de l’Irak où se situent l’essentiel des infrastructures du pays, il n’y a vraisemblablement pas de menace immédiate sur la production de pétrole.

Cependant, le 19 juin, la principale raffinerie de l’Irak située à Baîji à 200 kilomètres au nord de Bagdad était au centre de violents combats. Les rebelles de l’Etat islamique en Irak et au Levant ont affronté les soldats irakiens. Cette attaque n’a que peu pesée sur le cours du pétrole car cette raffinerie n’exporte pas de pétrole.

Les marchés financiers ont désormais intégré l’attaque des rebelles dans le prix du pétrole. Néanmoins les marchés restent en alerte sur cette situation géopolitique tendue et les risques qui peuvent en découler sur l’approvisionnement en pétrole. Les marchés sont également attentifs à l’éventuelle réaction américaine.

2. Les tensions en Ukraine continuent d’entretenir la peur des investisseurs où des risques  de pénurie d’approvisionnement en gaz sont à craindre pour l’Europe.

3. Comme annoncé les réserves de pétrole ont continué à chuter, signe couramment considéré comme le reflet d’une demande accrue en pétrole.

Ce 23 juin, les cours du pétrole à New York restent au plus haut depuis 9 mois. On note toutefois qu’aujourd’hui, la tendance du prix du fioul est à la stabilisation et à la consolidation, car la plus grande partie du risque géopolitique est maintenant inclue dans le prix.


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *