Menu

Mal chauffés : quelle est la situation en 2020 ?

Publié le par Emmeline Guiragossian dans Toute l'actualité du Fioul
précarité chauffage

Crédit photo : Shutterstock /klevo

La précarité énergétique touche de plus en plus de personnes chaque année, malgré les efforts du gouvernement pour accélérer les travaux d’isolation. Voici un point sur la situation en 2020.

Définition de la précarité énergétique

La situation de précarité énergétique a été définie et inscrite dans l’article 11 de la loi Grenelle 2 en 2010 comme telle « Est en situation de précarité énergétique une personne qui éprouve, dans son logement, des difficultés particulières à disposer de la fourniture d’énergie nécessaire à la satisfaction de ses besoins élémentaires, en raison de l’inadaptation de ses ressources ou de ses conditions d’habitat. »

Pour déterminer un foyer en situation de précarité énergétique plusieurs facteurs peuvent être pris en compte, comme la part du budget du ménage consacrée aux dépenses énergétiques, ou encore à la sensation de froid qu’un foyer ressent.

Dans le dernier rapport sur le mal logement 2020, publié fin janvier, la Fondation Abbé-Pierre précise que la précarité énergétique touche 12 millions d’individus au sens large dont 4 millions de ménages modestes. Cette situation touche aussi les foyers chauffés au fioul domestique. FranceInfo a lancé l’opération #LesMalChauffés en février lors de laquelle ils ont dévoilé plusieurs témoignages de personnes en difficulté dans le cadre d’un appel à témoins lancé au mois d’octobre.

Une facture de chauffage trop élevée

Les foyers en précarité énergétique ont du mal à payer leur facture de chauffage, alors que l’énergie notamment le prix de l’électricité continue d’augmenter. Alors que l’ADEME préconise de régler la température chez soi à près de 19°C, de nombreux foyers choisissent de moins se chauffer voire pas du tout afin d’éviter les dépenses énergétiques.

Au-delà de l’aspect financier, la précarité énergétique a de fortes conséquences sur la santé des personnes mais aussi sur leur vie sociale, professionnelle et scolaire.

Des problèmes liés à une mauvaise isolation

De nombreux foyers disent avoir froid chez eux, même en augmentant la température dans leur logement. Dans ce cas le problème vient généralement du fait d’un logement mal isolé. En effet, l’air extérieur s’infiltre à l’intérieur et l’air chaud de l’intérieur n’est pas suffisant pour réchauffer le logement, en raison des déperditions énergétiques dues à une toiture, des murs et sols mal isolés, ou encore des fenêtres à simples vitrages.

La Fondation Abbé-Pierre appelle les futurs élus communaux et intercommunaux à agir pour faire reculer le mal-logement en France.

Vous pouvez bénéficier d’une isolation de vos combles perdus et sols à partir d’1€ grâce aux Certificats d’Economies d’énergie, financés par les fournisseurs d’énergie.


 


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies (ou autres traceurs) stockés par votre navigateur, qui nous permettent de vous proposer des offres et services personnalisés. En savoir plus