Les femmes sont-elles vraiment plus frileuses que les hommes ?

Publié le par Guillaume Bort dans Toute l'actualité du Fioul

Les femmes sont-elles plus frileuses que les hommes ?

On entend souvent dire que les femmes sont plus frileuses que les hommes. Préjugé ou vérité ? Il s’agirait bien d’un fait avéré, qui s’explique par différentes causes physiologiques.

Mise à jour : Un article de Science et vie nuance cette différence, le débat demeure donc ouvert.

Mains et pieds : des extrémités plus froides chez la femme

La température corporelle interne des femmes et des hommes serait la même mais celles-ci retiendraient plus la chaleur. Cependant, les femmes ont souvent plus froid aux extrémités du corps comme les mains, les doigts et les pieds, que les hommes lorsque les températures se refroidissent.

Lorsqu’il fait plus froid, la circulation du sang se concentre davantage sur les organes vitaux comme le cœur ou les poumons, sacrifiant les extrémités du corps avec une circulation du sang qui va devenir beaucoup plus basse. Ce phénomène, appelé vasoconstriction, se produit plus rapidement chez la femme. En effet, Michael Tipton, professeur de physiologie humaine à l’Université de Portsmouth explique que « le flux sanguin vers la peau est arrêté plus tôt et plus intensément que chez les hommes, et par la suite, les femmes prennent plus de temps à se réchauffer ». Lorsque le phénomène de vasoconstriction s’aggrave, cela peut conduire à la maladie de Raynaud, qui touche généralement les femmes. La frilosité excessive peut aussi être un des syndromes de l’hyperthyroïdie.

La température au niveau de la peau est différente entre les hommes et les femmes. Tout est une question d’hormones. Chez la femme, les hormones, œstrogènes, provoquent une contraction des vaisseaux qui amènent le sang au niveau de la peau, limitant la déperdition de chaleur et nous faisant sentir davantage les variations de températures. De ce fait, dans un environnement froid, ces vaisseaux vont encore plus se fermer, ce qui explique que les femmes ont les mains et les pieds beaucoup plus froids que les hommes.

La résistance au froid, une question de morphologie et de métabolisme ?

La perception de la température dépendrait de la quantité de graisse corporelle ou de muscles et de la taille, selon une étude de chercheurs à Toronto, publié dans le Journal Of Applied Physiology.

Les femmes auraient 10% de masse graisseuse en plus par rapport aux hommes mais celle-ci est mieux répartie dans le corps. Elles ont de plus une masse musculaire moins importante avec environ 10% de muscles en moins que les hommes. Le muscle mais aussi la graisse constitue une importante source d’énergie et de chaleur et ont un rôle d’isolant contre le froid. Une femme, qui a donc moins de masse musculaire serait donc plus fragile au froid. Il est alors conseillé de faire du sport pour augmenter sa masse musculaire. Enfin lorsqu’on vieillit on a tendance à devenir plus frileux, ce qui est causé par la dégénérescence des muscles.

Les femmes sont donc bien plus frileuses que les hommes mais cette frilosité peut s’atténuer, avec la pratique d’un sport par exemple. Il est aussi conseillé d’habituer son corps à une température ambiante de 19°C environ dans les pièces à vivre chez vous.

Articles susceptibles de vous intéresser :

>> Economie d’énergie : Faut-il baisser ou arrêter son chauffage la nuit ?

>> Comment lutter contre l’humidité dans votre logement ?

>> Les aides financières pour se chauffer

>> Chauffage collectif dans les logements : quelle date de remise en route ?


Commentaires
cookie

Je suis pas d’accord. Si les femmes ont moins de muscle que les homme c’est justement parce qu’elles développées du gras à la place! Une étude parut dans science et vie junior le prouvait! De plus les femme ont un rythme cardiaque plus rapide que celui des hommes. Alors pourquoi leurs éxtrémiter refroidirait plus vite?

Francois T.

Merci pour votre commentaire. Il semblerait que la différence ne soit pas si établie que ça. Nous avons mis à jour notre article en conséquence.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *