Pourquoi les ouragans peuvent influencer le prix du fioul ?

Publié le par Emmeline Guiragossian dans Actualité pétrole

ouragan tropical

Le prix du fioul constitue une donnée bien souvent changeante et difficile à anticiper. Parmi les causes pouvant engendrer une importante variation du prix du fioul, il en est une qui peut au premier abord paraître surprenante mais qui est en réalité tout à fait logique : il s’agit de l’influence des ouragans.

Un ouragan, c’est quoi ?

Pour résumer très brièvement sans rentrer dans les détails météorologiques, un ouragan est un type de cyclone qui apparaît spécifiquement dans les océans de la région intertropicale et qui passe ensuite par plusieurs stades distincts.

Plusieurs facteurs sont nécessaires à l’apparition d’un ouragan : une accumulation d’humidité, de chaleur ainsi qu’une absence de vent en altitude.

Une fois que cette manifestation météorologique se rapproche des côtes, elle est susceptible de provoquer de gigantesques raz-de-marées. En effet, pour être qualifiée d’ouragan, la tempête doit présenter des vents se déplaçant à au moins 117km/h. Certains ouragans violents ont déjà atteint plus de 350 km/h. Et le fioul dans tout ça ?

L’origine géographique des ouragans

Ce qui explique l’impact des ouragans sur les tarifs du fioul, c’est en fait la zone dans laquelle ces derniers apparaissent et sévissent. En effet, c’est au niveau des Amériques, et plus précisément dans le golfe du Mexique, qu’une importante partie du pétrole destiné à la vente est exploitée, raffinée et transformée, notamment, en carburant.

De ce fait, les ouragans ont une influence directe sur la production du fioul : les différentes infrastructures d’exploitation du pétrole peuvent subir de nombreux dommages lors du passage d’un ouragan, ce qui a une influence directe sur la production et sur les coûts. Les dommages subis par l’infrastructure entraînent des frais de réparation. Qui plus est, même si une exploitation n’est pas fondamentalement endommagée, le passage d’un ouragan entraîne généralement une évacuation des lieux rendue obligatoire par les autorités locales.

Pour toutes ces raisons, la production de pétrole diminue et, inexorablement, les prix augmentent puisque la demande, en toute logique commerciale, se fait plus importante.

Des impacts économiques importants

Ce sont les Etats-Unis qui subissent généralement les conséquences les plus dévastatrices des ouragans sur leur production pétrolière qui, a fortiori, pèse à son tour sur le portefeuille des Américains avant d’impacter les pays voisins, voire le reste de la planète.

Ainsi, lors de la tempête Harvey qui a frappé le Texas à la fin du mois d’août 2018, ce ne sont pas moins de 11 % de la production du fioul et 16,5 % du raffinage aux Etats-Unis qui ont été touchés de plein fouet. De fil en aiguille, les coûts du pétrole ont subi une hausse de près de 10 % en seulement deux jours.

Les désastres causés en 2005 par le passage de la tempête Katrina sur la Louisiane avaient également porté un coût au pouvoir d’achat de nombreux individus : le prix du gallon de pétrole avait doublé en passant de 2,50 $ à 5 $.


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies (ou autres traceurs) stockés par votre navigateur, qui nous permettent de vous proposer des offres et services personnalisés. En savoir plus