Le prix du fioul baisse pour la première fois depuis un mois !

Publié le par Guillaume Bort dans Evolution du prix du fioul

Graphique d'évolution du prix du fioul 31 octobre 2016

Le fioul recule pour la première fois depuis fin septembre en raison des doutes sur l’accord entre les pays producteurs de pétrole pour limiter la surabondance d’offre.

Le prix du fioul baisse légèrement après un fort rebond au mois d’octobre

Selon nos relevés quotidiens, le prix du fioul en France s’établit à 690 euros les 1000 litres ce lundi 31 octobre, contre 697 euros lundi dernier 24 octobre, soit une baisse de 7 euros en une semaine.

Le cours du fioul retombe après une forte hausse au mois d’octobre, due à l’accord entre les pays producteurs de pétrole, qui semble encore flou.

Pour connaître le prix du fuel
dans votre commune,
faites un devis !

Faut-il acheter du fioul maintenant ?

Conseil d'achat de fioul

Le prix du fioul baisse cette semaine, après une forte hausse en octobre. S’il est difficile de connaître à l’avance l’évolution du prix, le cours hésite avant une réunion importante de l’OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) fin novembre.

L’hiver approche et vous n’avez pas encore assez de fioul ? Vous pouvez profiter de ce léger recul pour commander du fioul de chauffage dès maintenant. Restez toutefois attentif en consultant chaque jour le prix du fioul dans votre région.

L’accord entre les pays producteurs se complique, le cours du pétrole recule

Le Brent, référence pour le prix du pétrole en Europe, est repassé cette semaine sous les 50 dollars le baril après une nouvelle réunion informelle des pays producteurs de pétrole en fin de semaine dernière.

Le cours du brut recule suite aux dernières déclarations de l‘Irak, qui ne souhaite pas baisser sa production, mais au contraire l’augmenter. De plus, le Nigeria et la Libye devraient être exemptés de quota de production, en raison de leur situation géopolitique. Enfin, la Russie a précisé ne pas vouloir baisser sa production mais seulement participer au gel, en cas d’accord.

L’arrangement entre les pays producteurs de pétrole semble donc plus compliqué que prévu. Il faudra attendre la réunion officielle de l’OPEP à Vienne le 30 novembre pour en savoir plus et connaître les modalités de l’accord.


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *