Le fioul baisse de nouveau : à quoi joue le prix du fioul ?

Publié le par Emmeline Guiragossian dans Evolution du prix du fioul

Graphique d'évolution du prix du fioul 19 septembre 2016

Alors que le prix évoluait à la hausse la semaine dernière, le cours du fioul domestique recule légèrement cette semaine et retrouve son niveau de début septembre.

Le prix du fioul baisse de 9 euros en une semaine

Le prix du fioul sur FioulReduc passe de 629 euros les 1000 litres lundi dernier à 620 euros ce lundi, soit une baisse de 9 euros. Un léger recul mais qui reste une très bonne nouvelle si vous souhaitez acheter du fioul cette semaine.

Le cours du fioul est très volatile depuis début septembre et fluctue entre hausse et baisse, influencé par le cours du pétrole. En effet, le pétrole hésite entre espoirs d’un accord entre les pays producteurs à l’approche d’une réunion informelle en fin du mois et surabondance de l’offre qui pèse toujours sur le marché.

Pour connaître le prix du fuel
dans votre commune,
faites un devis !

En septembre c’est le bon moment pour effectuer votre entretien de chaudière avant le redémarrage de chaudière !

Conseil d'achat de fioul

Au mois de septembre c’est la bonne période pour effectuer votre entretien annuel de chaudière si vous ne l’avez pas encore fait. En effet, en hiver les professionnels chauffagistes sont moins disponibles, en raison d’un planning plus conséquent. N’attendez pas le dernier moment !

N’hésitez pas à faire un devis d’entretien de chaudière sur notre site si vous souhaitez faire appel à notre réseau de professionnels qualifiés et certifiés Qualibat.

Evolution du cours du pétrole cette semaine

Le cours du pétrole est orienté à la baisse cette semaine en raison des prévisions de l’OPEP qui annoncent une hausse de la production mondiale pour l’an prochain. Le cartel a en effet déclaré que l’offre de pétrole des pays hors de l’OPEP devrait décliner moins fortement que prévu.

De plus, la Libye prévoit de doubler sa production dans les prochaines semaines, ce qui accentue les craintes sur la surabondance de l’offre, malgré la réunion de l’OPEP fin septembre à Alger. De nouveaux combats ont cependant repris en début de semaine pour contrôler les sites pétroliers du pays. Les objectifs de la Libye concernant sa production semblent donc difficilement envisageable pour le moment.

Par ailleurs, même si les réserves de pétrole but ont baissé la semaine achevée du 9 septembre, celles d’essence et de produits distillés (gazole, fioul de chauffage, kérosène…) ont quand à elles augmenté, ce qui n’est pas bon signe pour la demande.


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *