Etat des lieux du chauffage au fioul domestique dans les immeubles français

Publié le par Guillaume Bort dans Toute l'actualité du Fioul

Syndic_fioul

Selon l’INSEE, 7% des appartements français sont chauffés au fioul domestique. On constate toutefois une forte concentration de ces logements notamment en région Île-de-France, Rhône-Alpes et PACA, qui polarisent à elles seules, près de 70% des logements collectifs fioul. Un immeuble va consommer en moyenne 10 fois plus qu’une maison individuelle chauffée au fioul. Enfin, selon le dernier observatoire de l’association des responsables des copropriétés (ARC), le poste chauffage représente 33% des charges de copropriétés.

Un tiers des régions françaises concentre 80% des appartements chauffés au fioul domestique

Les 7 régions françaises que sont Île-de-France, Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Alsace, Franche-Comté, Lorraine et Languedoc-Roussillon représentent à elles seules 80% des appartements chauffés au fioul domestique en France.

Soit 757.663 appartements sur un total 952 573 appartements chauffés au fioul domestique en France. Les 15 autres régions symbolisent près de 200 000 appartements chauffés au fioul domestique :

Région Nombre d’appartements chauffés au fioul domestique
Île-de-France 335 262
Rhône-Alpes 150 889
Provence-Alpes-Côte d’Azur 149 350
Alsace 51 202
Franche-Comté 27 528
Lorraine 23 021
Languedoc-Roussillon 20 411
Autres régions 194 910
Total 952 573

Source INSEE 2006

L’Alsace arrive au 1er rang français des régions utilisant le plus le fioul domestique pour chauffer ses appartements

Avec près d’un million d’appartements chauffés au fioul domestique en France pour un total de plus de 13 millions d’appartements, on compte en France 7% d’appartements chauffés au fioul domestique.

Pour autant, on constate une importante hétérogénéité au niveau des régions. A titre d’exemple, seuls 2% des appartements aquitains sont au fioul, contre 14% des appartements alsaciens. Les 6 régions disposant du plus fort taux de pénétration du chauffage fioul pour leurs appartements sont :

Régions Pourcentage d’appartements chauffés au fioul
Alsace 14%
Franche-Comté 13%
Basse-Normandie 11%
Limousin 10%
Provence-Alpes-Côte d’Azur 10%
Rhône-Alpes 10%

Source INSEE 2006

Un immeuble va consommer 10 fois plus de fioul domestique qu’une maison individuelle

La consommation de fioul de domestique varie fortement d’une copropriété à une autre puisqu’elle dépend de nombreux facteurs (région plus ou moins froide, nombre d’appartements de la copropriété, isolation du bâti, etc.). Toutefois, en moyenne en France, une copropriété va consommer 20 000 litres de fioul domestique par an (soit 20 m3).

Pour cette consommation annuelle de 20 000 litres, elle va procéder en plusieurs commandes. Ainsi sur FioulReduc.com, la commande moyenne d’un syndic de copropriété va être de 3100 litres. Néanmoins, un tiers des syndics de copropriété effectue des commandes d’en moyenne 14 000 litres, notamment en Île-de-France où l’on retrouve de nombreuses grosses copropriétés.

Ainsi, avec une commande moyenne de 3100 litres, les syndics de copropriétés disposent d’un avantage certain par rapport aux ménages résidant en maison individuelle pour qui la commande moyenne de fioul domestique est de 1200 litres. En effet, plus la quantité commandée est importante, plus le prix au litre est intéressant.

Le chauffage représente 33% des charges de copropriétés

D’après le dernier observatoire de l’association des responsables des copropriétés (ARC), entre 2011 et 2012 les charges de copropriété ont augmenté de 6,1 %. La hausse du poste chauffage, quant à elle était de 11,5%.

Ainsi comme le présente le graphique ci-dessous, sur un coût moyen annuel des charges des copropriétés de 44,4 euros/m², le poste chauffage représente à lui seul 14,6 euros/m², soit 33%

Répartition des charges de copropriété par poste (Source UNARC 2012).

Selon l’ARC, mettre en concurrence régulièrement les fournisseurs de fioul permettrait aux copropriétés de faire entre 10 à 15 % d’économies sur une saison. Ainsi, en 2013 sur la base d’une facture annuelle moyenne de 18 560 euros de fioul domestique par copropriété, qui est pour rappel de 20 000 litres au prix moyen DGEC en 2013 de 0,928 euros, une économie pouvant aller de 1 800 à 2 800 euros par an.


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *