Menu

Blocage de raffinerie et dépôts pétroliers jusqu’au 10 janvier : pourquoi le risque de pénurie de fioul est mince ?

Publié le par Emmeline Guiragossian dans Toute l'actualité du Fioul
Mis à jour le

Pour lutter contre la réforme des retraites, la CGT-chimie a appelé au blocage total des raffineries et dépôts pétroliers en France du 7 au 10 janvier. Le risque de pénurie de fioul reste cependant minime. Découvrez pourquoi.

Les huit raffineries en grève

Ce mercredi 7 janvier, les huit raffineries en France sont entrées en grève. Si les raffineries fonctionnent, produisent et stockent, elles n’expédient plus de produit. La CGT-chimie souhaite en effet qu’aucune « goutte d’hydrocarbures ne sorte des sites pétroliers » français et appelle au blocage jusqu’à vendredi. Les grévistes expliquent qu’ils ne bloquent pas physiquement les usines mais n’assurent plus la livraison de carburants à leurs clients.

Quant aux dépôts pétroliers, seuls trois sur les 200 en France, connaissent actuellement des difficultés.

Pas de risque de pénurie

Le blocage des raffineries pendant quelques jours impacte peu l’approvisionnement de fioul. En effet, le fioul sort des raffineries à destination des dépôts pétroliers, où les distributeurs de s’approvisionnent. La situation pourrait alors être plus compliquée si les dépôts pétroliers étaient plus largement touchés. Pour le moment les dépôts ont suffisamment de réserve et les distributeurs de fioul ont donc assez de stock pour plusieurs semaines. Nos partenaires nous informe en effet que la situation est sous contrôle. Par ailleurs, pour le moment le blocage n’est prévu que pour trois jours : il ne devrait donc pas y avoir de pénurie.

Par ailleurs Edouard Philippe, Premier ministre, a indiqué avoir demandé aux préfets de mobiliser les forces de l’ordre pour débloquer les raffineries et dépôts de carburant.

Conséquence sur le prix du fioul

Néanmoins, le phénomène de pénurie est souvent provoqué par un effet de panique qui pousse les consommateurs à commander au plus vite, conduisant à des problèmes d’approvisionnement dans les stations services pour le carburant par exemple.

Les prix peuvent donc être amenés à augmenter, en plus de l’évolution du cours du pétrole brut, et les délais de livraison s’allonger, en cas de forte demande.


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies (ou autres traceurs) stockés par votre navigateur, qui nous permettent de vous proposer des offres et services personnalisés. En savoir plus