Bilan énergétique 2013 : chaque ménage dépense en moyenne 3 210 euros

Publié le par Guillaume Bort dans Toute l'actualité du Fioul

facture énergétique des français

Le Bilan énergétique 2013 de la France, publié fin juillet, indique une augmentation de la facture d’énergie par rapport à l’année précédente, soit une facture énergétique de 3 210 euros pour chaque ménage.

 Les dépenses énergétiques liées au logement augmentent…

Les dépenses liées au logement pèsent lourdement sur la facture d’énergie. En effet, l’augmentation est de 6% par rapport à l’année précédente soit 1 800 euros, contre 1 500 euros environ. Parmi ces usages, on trouve le chauffage, la cuisson, les usages électriques ou encore l’utilisation de l’eau chaude sanitaire. Le secteur résidentiel et tertiaire représente plus de 44% de la consommation d’énergie. Les transports représentent quant à eux 31% de la consommation énergétique, l’industrie 20% et l’agriculture moins de 3%.

Cette hausse des dépenses énergétiques du logement est due à l’augmentation des prix de l’électricité, de 6,5% par rapport à 2012 et de 3,9% du gaz. De plus, une augmentation de 5% des tarifs réglementés de l’électricité hors taxes avait été décidée en août 2013.

…mais celles de carburants diminuent

Le prix du pétrole a baissé en 2013 de 2,7% en dollar et 5,7% en euros. Le recul des prix de produits pétroliers comme le fioul a dans ce sens ralenti la progression des prix à la consommation. Les ménages ont donc dépensé 1 335 euros en moyenne soit une diminution de plus de 60 euros par rapport à 2012.

Et au niveau national?

Pour ce qui est du pays, la facture énergétique de la France s’élève à 66 milliards d’euros, soit un recul de 4,6% par rapport à 2012. Une des raisons majeures à ce recul est le repli des prix internationaux du pétrole et du charbon, selon le baromètre annuel.

Focus sur le bilan énergétique annuel

Le bilan de l’énergie mis en place en 1982 par le Service de l’observation et des statistiques dans le domaine de l’énergie paraît tous les ans. Il sert à définir les statistiques sur les flux énergétiques, c’est-à-dire l’activité de transformation de l’énergie, l’approvisionnement national mais aussi la consommation finale de l’énergie.

L’utilisation et l’approvisionnement de chaque secteur et de chaque source d’énergie est analysée, que ce soit le pétrole, le fioul, le charbon, l’électricité, le gaz ou encore les énergies renouvelables thermiques ainsi que les déchets. Le bilan énergétique est présenté sous forme d’un tableau comptable clair et précis.

Des normes standardisées et harmonisées régissent ce bilan. Ces normes ont été adoptées par l’ensemble des organisations internationales comme l’Agence Internationale de l’Energie, l’Organisation des Nations Unies mais aussi l’Union Européenne.

Au total, les dépenses d’énergie des Français représentent 6,2% de leurs dépenses globales, une proportion inégalée depuis 1991.


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *