Menu

Baromètre mensuel évolution du prix du fioul novembre 2021

Publié le par Emmeline Guiragossian dans Baromètre mensuel des prix du fioul
Mis à jour le

La hausse du prix du fioul a fortement ralenti en novembre. Découvrez notre analyse mensuelle : prix du fioul, facteurs d’évolution, bilan du marché et du secteur.

Focus sur le prix du fioul en novembre

baromètre mensuel évolution du prix du fioul novembre 2021

baromètre mensuel évolution du prix du fioul novembre 2021 – Cliquez pour zoomer

D’après la DGEC (Direction générale de l’Énergie et du Climat), la moyenne mensuelle du prix du fioul domestique s’établit à 1052 euros (0,1052€/L) pour des livraisons de 2 000 à 4 999 litres en novembre. Après une hausse de plus de 100€ pour 1 000 litres en octobre, l’augmentation du prix du fioul ralentit, avec seulement 20 euros de plus par rapport au mois dernier.

Voici quelques valeurs de l’évolution hebdomadaire de la moyenne nationale du prix du fioul au mois de novembre sur FioulReduc :

DATE PRIX POUR 1000L Evolution par rapport à la semaine précédente
01/11/2021 1036€ -8€
08/11/2021 1022€ -14€
15/11/2021 1021€ -1€
22/11/2021 1009€ -12€
29/11/2021 991€ -18€

prix indicatif pour 1 000 litres de fioul ordinaire

Analyse mensuelle de l’évolution du prix du fioul

Offre de pétrole et coup de frein à la reprise économique

Tout d’abord l’OPEP+, qui réunit les pays membres de l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP) et dix partenaires dont la Russie, a décidé de ne pas augmenter plus que prévu sa production en décembre. Cette décision a été prise malgré les appels du président Joe Biden à produire plus pour faire baisser le prix du pétrole et de l’essence. Le groupe a préféré en effet rester prudent malgré la hausse de la demande, en raison de l’augmentation des cas de Covid-19 en Europe, en Russie, au Royaume-Uni ou encore en Chine. Plusieurs pays comme l’Allemagne ou l’Autriche ont commencé à réinstaurer des mesures sanitaires et des restrictions comme des confinements ou un appel au télétravail.

Suite à la décision de l’OPEP+ le marché était focalisé sur la réaction des Etats-Unis, qui envisagent de puiser dans leurs réserves stratégiques de pétrole, dans une action coordonnée avec d’autres pays consommateurs de pétrole. Cette possibilité a provoqué une baisse du prix. Le cours est aussi influencé par des rapports encourageants sur l’offre de pétrole en 2022 ainsi que d’un dollar au plus haut depuis quinze mois face aux principales monnaies. Pour rappel lorsque le dollar est plus fort que les autres monnaies, l’achat de pétrole qui est libellé en dollar est moins attractif pour les pays munis d’une autre devise. Cela entraine une diminution des achats de brut et donc de la demande.

La reprise des négociations avec l’Iran au sujet de l’accord sur le nucléaire

Le mois de novembre était aussi marqué par la reprise des négociations concernant l’accord sur le nucléaire iranien, suspendues depuis juin. Si un accord est trouvé un allègement des sanctions contre l’Iran est prévu et le pays pourra de nouveau produire et exporter du pétrole. Cependant les négociations n’ont toujours pas abouti.

Un prix du pétrole qui ne chute pas pour autant

Quelques facteurs ont permis au cours du pétrole de ne pas chuter. Tout d’abord le pétrolier saoudien Saudi Aramco a décidé d’augmenter les prix des exportations vers l’Asie. Cela signifie que le pays estime que la demande est bien importante, notamment en Asie, et ce malgré la dégradation sanitaire. De plus, les Etats-Unis ont décidé de rouvrir leurs frontières aux voyageurs vaccinés du Mexique, du Canada ou de l’Europe depuis le 8 novembre, ce qui profite au secteur aérien et contribue à la hausse de la demande.

Demande et activité du secteur en novembre

Le volume de fioul domestique commandé sur FioulReduc est en moyenne de 882 litres en novembre, soit 66 litres de moins qu’en octobre. Beaucoup de foyers avaient déjà fait le plein en été ou en septembre et ont donc seulement réapprovisionné leur cuve. De plus, le prix du fioul au plus haut depuis près de trois ans n’a pas incité aux plus gros volumes. Les commandes d’un délai sous 5 jours sont majoritaires et représentent 71% des commandes sur FioulReduc.

Résumé : La baisse du prix du fioul ralentit en novembre, dans un marché du pétrole mitigé entre reprise économique, tension sur l’offre, reprise des négociations avec l’Iran et dégradation de la situation sanitaire.


Sources :
-Direction Générale de l’Energie et du Climat (DGEC)
-Analyses FioulReduc à valeur indicative


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *